Si vous mangez des céréales le matin, mieux vaudrait arrêter

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 5 Juillet 2021 à 12h06

Nous sommes entrain de nous empoisonner. C'est ce que Santé Publique France vient de nous dévoiler ! En effet, selon les résultats de son enquête, notre corps est rempli de métaux lourds.

Arsenic, cadmium, chrome, cuivre, nickel, mercure… Santé publique France publie de nouvelles données concernant l'exposition de la population française aux métaux lourds ainsi que leur présence dans l'organisme des adultes et pour la première fois à l'échelle nationale, chez l'enfant également. Des métaux naturellement présents dans l'environnement pouvant être à l’origine de l’apparition maladies chroniques, de déficience immunitaire ou encore de cancers. Alarmant.

Toute la population française est concernée

Les travaux ont été menés sur 1 104 enfants et 2 503 adultes âgées de 6 à 74 ans. Outre les prélèvements biologiques (urines, sang et cheveux), ceux-ci ont dû répondre à un questionnaire sur leurs habitudes de vie et leur consommation alimentaire. L’analyse croisée des résultats des prélèvements et des questionnaires a permis de découvrir que présence de ces métaux lourd concernait l’ensemble des participants adultes et enfants (plus de 97% à 100% de détection).

Des sources d'exposition surprenantes

Il apparaît que "la consommation de poissons et de produits de la mer influencent les concentrations en arsenic, chrome, cadmium et mercure mais également la consommation de céréales, celles en cadmium et lorsqu’elles provenaient de l’agriculture biologique, celles en cuivre ; la consommation de légumes issus de l’agriculture biologique, celle en cuivre. D’autres déterminants connus ont également été observés telle que la la consommation de tabac qui augmente les concentrations en cadmium et cuivre."

Réduire la consommation de poisson et de céréales

SPF recommande de faire particulièrement attention au tabagisme, même passif et rappelle de diversifier les sources d’aliments, notamment concernant les poissons ; "le poisson et les produits de la mer ont beaucoup de qualités nutritionnelles mais leur consommation influence les concentrations en arsenic, cadmium, chrome et mercure. il est recommandé de consommer 2 fois par semaine du poisson dont un poisson gras en variant les espèces et les lieux de pêche.". En outre, SPF préconise également de réduire la consommation de céréales par les enfants au petit déjeuner.

 © Istock/Pixinoo

Fin des articles