La durée du congé paternité enfin rallongée

  • Zoé Stene
  • News
  • Publié le 23 Septembre 2020 à 09h46

Une commission d’experts avait remis le 8 septembre au gouvernement une série de propositions sur les "1000 premiers jours de l’enfant". Parmi elles, se trouvait notamment l’extension du congé paternité dont il a été décidé qu'il serait doublé en 2021.

Instauré en 2002, le congé paternité est un dispositif indemnisé par l’Assurance maladie. Il complète le congé de naissance obligatoire de trois jours qui lui est à la charge de l’employeur. Actuellement, 7 pères sur 10 prennent ce congé optionnel qui s’allonge à 11 jours seulement.


Le rapport préconisait neuf semaines 

Le 8 septembre, la commission d’experts présidée par le pédopsychiatre Boris Cyrulnik avait remis au gouvernement une série de propositions sur les "1000 premiers jours de l’enfant". Le rapport préconisait un allongement du congé paternité à neuf semaines, un accompagnement des familles et une prise en charge plus importante de la dépression post-partum. L’objectif ? Apporter du soutien aux jeunes enfants et à leurs parents mais aussi et surtout, alléger la charge mentale des mères.


Une recommandation non suivie par le gouvernement

Annoncée ce mardi soir par l'Élysée, la durée du congé paternité ne sera finalement allongée qu'à 25 jours – week-ends inclus – et ce, à partir du 1er juillet 2021. Cette durée s'ajoutera à celle dont les pères disposaient déjà à la naissance de l'enfant ou à l'arrivée d'un enfant adopté dans le foyer, ce qui leur donnera droit à 28 jours au total (25 + 3). Une décision qui devrait être confirmée ce mercredi par Emmanuel Macron. 

Alors que 80 % des Français étaient favorables à un allongement du congé paternité, il semblerait que sa durée ait été choisie dans l'idée d'un compromis entre les besoins des familles et l'état des finances publiques. En effet, la durée de 25 jours devrait déjà coûter 260 millions d'euros, et le double l'année suivante.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Saperlichaussettes & Cie (@saperlichaussettes_cie) le

Les autres propositions issues de ce rapport sur les "1000 premiers jours de l’enfant" seront expertisées par le gouvernement dans les prochaines semaines, et donneront lieu à des annonces d’ici la fin du mois, a précisé le secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles, Adrien Taquet. Stay tuned !

Fin des articles