10 balades à faire à Montpellier et alentours

Visiter la ville c'est aussi flâner dans ses rues, ses parcs et ses quartiers. D'oser aller découvrir ses alentours aussi, le temps d'une marche. Le nez en l'air et les mains dans les poches à l'heure où l'automne commence à faire baisser les températures. On a sélectionné plusieurs idées de balades dans l’Écusson et dans l'arrière pays.

Le Lac du Crès

Le lac du Crès comme son nom l'indique se situe sur la commune du Crès, entre Montpellier et Jacou. C'est un espace de 27 hectares (le lac en fait 6) accessible en voiture, à pied, à vélo et en tramway (ligne 2, arrêt Via Domitia, dans le sens de Clapiers). On peut y venir en bus aussi (bus n°30, arrêt Combe Chaude). Lieu de détente et de loisirs, ouvert à tous, 365 jours par an. La commune a aménagé 10 kilomètres de pistes cyclables, dont une partie longe la rivière du Salaison. On y trouve un parc de jeux, une aire de pique-nique, un parcours d'orientation, un skate park et une piste de BMX. Les animaux sont acceptés.

Les Salines de Villeneuve-les-Maguelone

Situées sur les communes de Villeneuve-lès-Maguelone,de Mireval et de Vic-la-Gardiole les Salines de Villeneuve s’étendent sur 292 hectares des berges de l’étang de Vic aux pieds du massif de la Gardiole. En liaison avec les étangs de Vic, des Moures et de Pierre blanche, le site fait partie des étangs Palavasiens. Un milieu naturel encore sauvage, où les flamants roses aiment se prélasser et se reproduire. On y observe, entre eau douce et eau salée de nombreuses espèces remarquables, en particulier des oiseaux. Il faut prendre sa voiture pour s'y rendre, se garer au parking gratuit tout l'hiver et s'enfoncer dans les langues de terre.

Quai du Verdanson

Pour les amateurs d'art urbain, les Quais du Verdanson sont un lieu privilégie où les graffeurs et artistes montpelliérains viennent régulièrement s'entraîner, s'amuser et nous gratifier de leurs œuvres gigantesques. Il se situe à la frontière de l'Ecusson et du quartier des Beaux-Arts. Du lettrage classique aux figures et formes géométriques à l'illustration, à l'abstraction, on ne sait jamais ce que l'on va y trouver ni qui l'on va croiser en chemin. L'accès se fait à partir de la station de tramway Les Aubes. Attention, lorsqu'il pleut, le niveau du Verdanson monte très très rapidement et tu peux te retrouver embarqué par le courant. Prudence !

Le parc du Terral

A 7 kilomètres de Montpellier, sur la commune de Saint Jean de Védas se situe l'immense Parc du Terral. Le Terral, l’un des plus anciens domaines des environs de Montpellier, apparaît dans les registres d’histoire dès le IXème siècle. Il est alors la résidence d’été des Évêques de Maguelone. Dans le parc, on y croise une promenade originale. Le choix des arbres a été fait selon leur spécificité, leur beauté ou leur originalité : c'est le parcours arboretum. On peut le suivre aisément, tout est bien expliqué. Depuis les années 90, la commune a restauré les bambouseraies, créée un " jardin des senteurs " ainsi qu'un " jardin de pierre et d’eau ». Un bel écrin de verdure, au calme et à l'ombre.

Quartier Saint-Pierre

Le quartier Saint-Pierre est caché entre la place Canourgue et la faculté de droit. Son attraction principale est l'ancienne école de médecine et sa gigantesque cathédrale. A voir absolument : le porche, un imposant baldaquin soutenu par d'énormes piles circulaires de 4,55 m de diamètre qui portaient autrefois les armoiries d'Urbain V, étudiant et enseignant à Montpellier, puis nommé évêque avant d'être élu pape en Avignon (1362). Exemple représentatif du gothique méridional, c'est la seule église médiévale de l'Ecusson ayant survécu aux guerres de religions. En accès libre, en fonction des horaires. (Accès par l'arrêt de tramway Louis Blanc, ligne 1).

Le Jardin des Plantes

Au XVIe siècle, Montpellier devient une "capitale de la botanique", discipline enseignée à la Faculté de Médecine. Le Jardin royal de Montpellier, le plus ancien de France, est créé en 1593 par Pierre Richer de Belleval, un jeune médecin. Dévasté en 1622 lors du siège de Montpellier par l'armée de Louis XIII, il est restauré dès 1629. Les plus grands botanistes se succèdent à sa direction. Au XVIIIe siècle, il est réaménagé par F. Boissier de Sauvages. Dès la fin du siècle, il est ouvert à la promenade des montpelliérains. Tout au long des XIXe et XXe siècles il connaît une période de renaissance et d'aménagements. En accès libre, entrée sur le boulevard Henri IV. En fonction des horaires, on y arrive à partir de l'arrêt de tramway Albert 1er, ligne 1, en bus n°6, 7 ou 16 arrêt Peyrou.

Le Parc Méric

Le parc Méric est un grand parc d'une dizaine d'hectares en plein cœur de Montpellier, sur le Domaine de Méric, où a vécu le peintre Bazille et sa famille. Deux terrasses surplombent les rives du Lez et offrent une belle vue sur Castelnau-le-Lez. Le parc est connu des montpelliérains pour sa prairie à la floraison de coquelicots impressionnante en avril. On y trouve un espace canin, une aire de jeux pour enfants, et une végétation intéressante (bois méditerranéen, arbres centenaires, jardin à l'anglaise...) Le parc permet une véritable escapade champêtre, des pique-niques en famille sous les arbres, une balade au bord du Lez pour admirer les retenues d'eau et les vestiges d'anciens moulins à eau, ou une pause au calme sur un banc. On y accède en voiture ou en tramway, ligne 2, arrêt Saint Lazare (compte 10 minutes de marche en direction du Domaine de Méric).

Le Parc Rimbaud

Situé au cœur du quartier Les Aubes, le parc Rimbaud accueille régulièrement évènements et manifestations festives. C'est un bon plan, non loin du centre ville pour se balader, se reposer ou passer un moment convivial en plein air. Platanes centenaires, vastes pelouses, ce parc, aménagé en 1980, constitue l'un des éléments majeurs de la coulée verte du Lez où des belvédères permettent d'en admirer les rives. C'est aussi le quartier général du club de pétanque de Montpellier. L'accès se fait par la rue Saint-André-de-Novigens. En tramway, il faut t'arrêter à l'arrêt Pompignane, sur la ligne 4.

Le Pic Saint Loup

Entre les Cévennes et Montpellier, le territoire du Grand Pic Saint-Loup offre de nombreux sentiers de randonnées balisés et accessibles à pied, à vélo ou à cheval (et pourquoi pas?). En parcourant de petites routes et vieilles drailles traditionnelles, tu plonges littéralement dans le patrimoine culturel et naturel du Pic Saint-Loup. On y croise des villages médiévaux, des sites datant parfois de la préhistoire, la célèbre guarrigue et les vignobles du Languedoc. Treize itinéraires de randonnées et de balades sont balisés par les circuits officiels. Au cœur de l’Hérault, entre Méditerranée et Cévennes, c'est un vaste espace idéal pour s'organiser des balades au pied ou au sommet du Pic Saint-Loup.

Le Lac de la Boissière

Une demi heure de route, direction Saint-Guilhem le Désert, et l'on se retrouve dans un endroit incroyable. C'est un secret déjà repéré par les productions audio-visuelles (cinéma oblige), qui se partageait jusqu'alors entre initiés. La commune de La Boissière est un ensemble de hameaux et de mas regroupés autour de l'église paroissiale. La Boissière est bordé par un environnement singulier, au cœur de ce que l'on appelle le « canton des guarrigues ». Le village est bordé par l’Arboussas, massif forestier de chênes verts et d’un lac au caractère atypique (les ovnis y débarqueront s'ils viennent un jour, c'est évident), ancienne mine de bauxite, qui en fait un cadre lunaire fascinant.

Fin des articles