Peegasm : la nouvelle tendance sexuelle qui inquiète

On a tous déjà ressenti ce soulagement intense lorsqu’après une longue journée, on arrive enfin à vider sa vessie. Certaines le ressentent de manière si forte que l’orgasme est proche.


Cette nouvelle pratique sexuelle est le peegasm. Le néologisme parle de lui-même. On peut aussi utiliser le terme "pipigasme", pour ceux qui n’auraient pas pigé que "pee" veut dire "pipi". Bref.

Le concept : se retenir aussi longtemps que possible pour atteindre l’orgasme une fois que le tuyau s’ouvre. D’après la science, cette sensation de plaisir est due à la proximité entre le clitoris, le vagin et l’urètre, et de la stimulation du clitoris et de ses branches lorsque le col de la vessie s’ouvre pour laisser passer cette grande quantité d’urine. Wow.

SAUF QUE, les médecins alertent : cette pratique n’est pas sans risque. On apprend avec pourquoidocteur.fr que « se retenir d’uriner fréquemment et longtemps provoque une stagnation de l'urine et une accumulation de bactéries qui peut être à l’origine d’une infection urinaire, pouvant se diffuser et abîmer les reins. Car en plus de l'eau que l'on consomme, l'urine contient toutes les substances de déchets dont le corps n’a plus besoin et que les reins ont filtrées. Plus précisément, la vessie contient les liquides consommés, des petits résidus, ainsi que des substances acides et ammoniaques. ». En gros, le pipi est fait pour sortir, pas pour rester.

Mais il y a pire. En se retenant d’uriner, on risque de laisser se former des calculs dans les reins et de faire remonter toutes les saletés dans vos reins. 

C'est donc un gros PAS BONBON. À ne pas reproduire chez soi donc. 

Fin des articles

Paramètres des cookies