Hôtel particulier, karaoké géant et DJ set : c'est la dernière soirée Montgrand Soir de Marseille

© Montgrand Soir

C'est la dernière ! Ce vendredi 17 mai, le célèbre collectif Soir organise une dernière rapta au milieu des jolies moulures du XVIIIe de la Maison Montgrand. Au menu : un hôtel particulier, une soirée déjanté, une déco folle, un karaoké géant...et une entrée gratuite !

On ne présente plus les soirées Montgrand Soir, organisées par le collectif Soir dans le cadre unique et historique de la Maison Montgrand. Datant du 18e siècle, ce sublime hôtel particulier réunit hauts plafonds, moulures, toiles d'artistes...et soirées déjantées. "Y'aura du monde, ça va danser, boire, rire, manger, fumer. Des trucs raffinés mais pas trop!" assure les organisateurs... "On est là pour danser, décompresser, s’étaler." Mais comme toute bonne chose a une fin, ce vendredi 17 mai marquera la fin des soirées Montgrand Soir. Alors mets tes habits de lumière et viens danser.


Hôtel particulier et karaoké géant

Derrière les platines, on retrouve le Dj incontournables des soirées marseillaises, j'ai nommé TrackworksAu programme, deux pièces mystérieuses : la Red Room et son ambiance survoltée mais aussi la Black Room, spécialement dédiée au karaoké. On vous entend déjà brayer comme jamais dans les micros sur des hits des 80's-90's (et même un peu de Céline Dion, si vous insistez...)

Pour les aficionados de la boisson, le bar à cocktails est aussi là pour shaker des mixtures délicatement alcoolisées pendant que les fourneaux chaufferont pour nous proposer de la bonne finger food concoctée par le foodtruck de Mister Bob. Niveau déco, on reste dans l'original et le décomplexé puisque l'univers baroque de la Maison Montgrand sera associé à des tentes bédouines extérieures chauffées et des guirlandes lumineuses pour te plonger dans un esprit guinguette totalement canon. Et c'est GRATUIT !


Vendredi c'est Montgrand Soir @ Maison Montgrand
35 rue Montgrand - Marseille 6e
Vendredi 17 mai de 19h à 1h
Entrée gratuite
Plus d'infos

Fin des articles