« On a tous besoin du Sud », le plan ambitieux de relance du tourisme en PACA

Provence - iStock©

La campagne nationale « on a tous besoin du Sud » vient d’être lancée par le comité régional du tourisme. Son but ? Relancer le tourisme en région Provence-Alpes-Côte d’Azur tout en séduisant sa clientèle.

2 millions d’euros. C’est le prix de ce nouveau plan incroyable que vient de mettre en place la Région Sud. Avec un slogan intriguant et profond tel qu’« on a tous besoin du Sud », les professionnels provençaux du tourisme comptent bien sortir la tête de l’eau et aller de l’avant. Depuis deux mois, 14 partenaires territoriaux se sont mobilisés afin de relancer leur secteur. « Un travail considérable a été réalisé, pour mettre sur pied, avant tous nos concurrents, un plan de relance inédit et très ambitieux pour stimuler le retour des clientèles françaises » explique le Comité. Une initiative originale et inédite pour également compenser la perte des clients internationaux, habituellement nombreux dans les campings et des hôtels en PACA.

Engagement, séduction et conversion 

La campagne s’élabore en 3 points : engagement, séduction et conversion. Des messages d’attachement à la région seront publiés sur les réseaux sociaux. Les professionnels du tourisme aménagent également leurs établissements afin d’être prêts à accueillir les clients.

« La semaine prochaine, en parallèle des annonces prévues par le Premier Ministre, débutera la plus grande campagne jamais réalisée pour notre destination en France », enchaîne François de Canson. Au programme, 3000 spots TV, près de 1500 affiches en milieu urbain et 1200 dans les TER en région. Sans compter des dizaines de publicités dans les médias régionaux. Un « Social Wall » sur les réseaux sociaux, mettra en avant les établissements, musées, activités qui auront rouvert. Tout pour séduire les plus friands des vacances en Provence.

Pour finir, chaque client sera guidé, au clic près, dans sa réservation. Depuis le site web www.onatousbesoindusud.fr, il pourra réserver en direct son hébergement via des établissements mis en avant ou avec l’un des partenaires privés du CRT : hôtel, camping, location, ou activité (Expedia, Webedia, CroqTrotteur…). « Le client français pourra aussi demander conseil et réserver son séjour dans notre région via une agence de voyages française. »

Un chéquier vacances d’une valeur de 500 euros sera mis en place pour venir en aide au tourisme. (Informations détaillées sur le site de la Région).

Fin des articles