Les “lundis minimums”, une nouvelle tendance pour échapper à la déprime du dimanche soir

undefined 10 février 2023 undefined 19h28

Louise Chenuet

Le concept ? C’est simple, le lundi, on se met moins de pression et on accepte d’être moins productif.ve. Fini les dimanches soirs où l’on se couche la boule au ventre, anxieux et qui se finissent parfois même en insomnies. Alors pour profiter de sa fin de week-end sans broyer du noir et retourner au travail l’esprit léger, on suit les conseils de la tiktokeuse Marisa Jo pour se débarrasser du stress et on adopte la méthode du “lundi minimum”.


Se contenter du minimum

Ce lundi 6 février, Marisa Jo, une tiktokeuse spécialisée dans le bien-être au travail explique pour Stylist la tendance des “lundis minimums”, qu’elle a mis en place pour ne plus se sentir "dépassée par la quantité de travail qu’elle s’était assignée un lundi". Comme son nom l’indique, la méthode des “lundis minimums”, consiste à s’en tenir au strict minimum pour commencer la semaine. On fait le ménage sur sa to-do liste de 4 mètres de long et on se contente de réaliser les tâches essentielles. "Me donner la permission de faire le moins de travail possible chaque lundi a été extrêmement libérateur", rapporte Marisa Jo à propos de sa méthode.

En faire moins pour produire plus


En application, la tiktokeuse recommande de "supprimer les tâches de votre to-do list qui ne sont ni urgentes ni importantes est un excellent premier point de départ". Aussi, vous pouvez "déléguer à vos collègues, être plus auto-compatissant, dire non aux rencontres sociales après le travail, prendre une pause déjeuner plus longue et ne pas hésiter à dire lorsque vous voulez ne pas être dérangé·e", ajoute-t-elle.

@itsmarisajo Replying to @alysialovesmakeup This shift would’ve saved me so much stress & overwhelm back in my corporate days 😵‍💫 #bareminimummonday #bareminimummondays #worklifewellbeing #burnoutrecovery #wfhtips ♬ Theme From A Summer Place - Percy Faith


Une méthode efficace 

Plusieurs experts, interrogé·es par Stylist, estiment que la méthode des “lundis minimums” est efficace. Selon, Subira Jones, consultante en prévention du burn-out, "S'il est fait de la bonne manière, un lundi minimum peut vous donner le temps et l'espace nécessaires pour vous préparer à votre semaine à venir, en vous aidant à rester autonome et à contrôler vos tâches". Relâcher votre pression pourrait même vous pression d’être plus productifs affirme Madeleine Dore, autrice de I Didn't do the Thing Today, "Cela semble paradoxal, mais plus la pression pour être productif est forte, moins nous sommes productifs." Bien qu’efficace, cette méthode n’est ni un remède magique à la surcharge de travail ni aux problèmes de stress qui peuvent nécessiter un suivi psychologique.