Enfin un restaurant non instagramable !

Alors qu’on allait habituellement au restaurant pour kiffer son repas, l'allure et le style du lieu sont presque devenus les critères numéro un aujourd'hui. Prendre des photos des plats pour les poster sur Instagram est une coutume bien trop commune que Le Lucky Cat, nouvelle adresse londonienne du chef Gordon Ramsay, a souhaité évincer. Et ce n'est peut-être pas une mauvaise idée ! 


Le Lucky Cat, c’est la nouvelle adresse de Londres dont tout le monde parle. Le chef Gordon Ramsay a ouvert ce restaurant asiatique le 24 juin dernier, inspiré des clubs de jazz underground de Tokyo des années 30, qu’on appelait "kissas",
où les habitants écoutaient de la musique tout en dégustant des plats et des cocktails. C’est au cœur du quartier huppé de Mayfair que cette nouvelle adresse s’est installée. Sa particularité ? Ne pas pouvoir être instagramée. Le studio de design londonien AfroditiKrassa a conçu ce lieu de manière à ce qu’il ne soit pas instagramable.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gordon Ramsay Restaurants (@gordonramsayrestaurants) le

Couleurs sombres, murs noirs, obscurité profonde, ici on laisse tomber l’esthétisme aux couleurs vives et à la vaisselle fleurie, et on profite du moment ! La salle à manger principale est composée d’un parquet en bois sombre et d'un plafond noir. Les surfaces environnantes sont bordées de cannes de bambou peintes en noir ou façonnées par des moustiquaires en lin noir. L'éclairage est limité à quelques rangées de lampes sphériques et de bras de lumière en laiton. 

Outre les canapés en velours rouge sanglant près du bar, les banquettes sont recouvertes de tissu indigo. Comme l’a déclaré Afroditi Krassa, fondateur du studio, à Dezeen « Nous avons essayé de travailler avec des matières et des couleurs subtiles et classiques, pas trop fortes. Je m'inquiète des tactiques à court terme, tout finit par se ressembler ». Comme il le fait remarquer à juste titre, nombreux sont les consommateurs qui viennent manger dans un lieu pour son allure affichée sur Instagram et moins pour sa gastronomie. Conclusion ? Ils en ressortent déçus !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Madeleine Connolly (@madeleineconnolly) le

Au Lucky Cat, les plats sont gourmands et raffinés, mais pas toujours ésthétiques et c'est le but ! On y mange des petites assiettes à partager et des sushis et on s’écarte des normes lumineuses et standardisées des lieux d’aujourd’hui !

Plus d'infos

Fin des articles