Les 5 projets qui vont transformer Marseille

Urbanisme, transports, culture... La ville de Marseille connait une profonde transformation depuis quelques années. Et celle-ci n'est pas prête de s'arrêter. Tour d'horizon des projets qui vont bouleverser la cité phocéenne !

La L2 : ça roule ma poule 

Depuis plusieurs années, Marseille a engagé une véritable mutation de ses infrastructures routières pour faire de son centre-ville un cadre de vie apaisé. Une étape supplémentaire a été accomplie en 2016, avec l’ouverture de la L2 Est. Cette partie relie l’A7 (aux Arnavaux), à l’A50 (à la hauteur de l’échangeur Florian). 

La L2 se divise en deux parties :
- la partie Est en construction depuis 1994, entre l’échangeur de Frais Vallon et l’échangeur Florian.
- la partie Nord entre l’échangeur de Frais Vallon et celui des Arnavaux, dont la livraison est prévue pour avril 2018.



Grâce à ces nouveaux équipements publics, c’est 20 à 30% de véhicules en moins qui n’auront plus besoin de traverser l’hypercentre et un gain de temps indéniable pour les 200 000 métropolitains qui se rendent chaque jour à Marseille, ou ceux qui transitent entre Aix et Aubagne. 

Un complexe ciné sur la Canebière 

Fin 2019, la Canebière accueillera, square Léon Blum, un nouveau lieu de vie et de culture, avec l’ambition affichée de participer activement à l’attractivité de cette artère emblématique de la cité. Artplexe Canebière sera un lieu de rencontres, de divertissements et de découvertes, grâce à un concept ouvert sur la ville qui associe salles de cinéma Art et Essai, expositions et restauration.


Premier complexe du genre en France, Artplexe Canebière proposera sur 4 niveaux, 7 salles de cinéma pour un total de 851 fauteuils, 3 restaurants dont une brasserie, un restaurant panoramique avec terrasse et un lounge bar. L’ensemble est complété par des espaces d’expositions situés dans le grand hall, qui permettront d’accueillir des corners commerciaux en lien avec les événements organisés au sein de l’établissement.

La Plaine, new look 

La transformation de l'emblématique place marseillaise est très attendue. D’ici 2020 la Place Jean Jaures va subir une transformation spectaculaire digne de nouveau look pour une nouvelle vie. Une place qui deviendra totalement piétonne, seulement une vingtaine de places stationnement minute seront conservées. De quoi faire râler certains habitants, on connait tous la galère pour se garer là bas !

Deux longues remblas arborées borderont la place avec au centre, deux espaces de jeux pour les minots. Le grand marché aura toujours lieu sur place, mais certains emplacements seront néanmoins supprimés. 

Smartseille, un véritable écoquartier

Le projet de requalification de l'Ilôt Allar - baptisé Smartseille - deviendra le 112e village de Marseille. Situé au nord de la ville - là où se dessine une nouvelle extension du périmétre Euroméditerranée - ce site verra naître un écoquartier exemplaire de 2,7 hectares, éco-responsable et connecté au service des habitants et des usagers.

Grâce au concept de la solidarité énergétique, il sera possible de récupérer la chaleur libérée par la climatisation des bureaux pour produire gratuitement le chauffage et l'eau chaude des logements (une économie de 20% sur les factures). Une gestion exemplaire des déchets par point d'apport volontaire  est également prévue.

Livraison de la tour La Marseillaise 

La Marseillaise marque un véritable tournant pour la cité phocéenne. Du haut de ses 135 mètres, elle est aujourd’hui en France la seule tour de bureaux disponible à la location face à la mer et proposant cette qualité de services.

Légère et transparente, Jean Nouvel l’a imaginée pour se fondre dans le paysage et pour donner un nouveau style à la ville. Aussi emblématique par ses lignes épurées que par sa haute technicité, La Marseillaise est une prouesse pour les équipes qui l’ont pensée, conçue et réalisée. Deuxième bâtiment des Quais d’Arenc à voir le jour après Balthazar, il s’agit d’un véritable catalyseur pour Euroméditerranée, qui, en mutation depuis maintenant 20 ans, porte une ambition forte pour le quartier, la ville et la métropole. Soucieuse de l’environnement dans laquelle elle s’inscrit, La Marseillaise s’affirme à la pointe du développement.