Covid-19 : Variant anglais et mesures en cours à Marseille

Marseille - iStock©

Le couperet est tombé dans un communiqué de presse publié par l’Agence Régionale de Santé (ARS) PACA, ce lundi 11 janvier. « À ce jour, 6 personnes ont été identifiées positives au variant britannique de la Covid-19 à Marseille. » La 1re adjointe à la mairie de Marseille demande un confinement, le porte-parole du gouvernement écarte cette hypothèse.

Prélèvements des eaux usées 


Depuis plusieurs semaines les Marins pompiers de Marseille effectuent un travail plus assez inhabituel. À l’aide de matériel adapté, les soldats du feu marseillais effectuent des prélèvements des eaux usées au sein des lieux d’habitation des personnes testées positives et issues du foyer épidémique. « En fonction des résultats de ces prélèvements, des dépistages sont proposés aux personnes potentiellement exposées au Covid-19. » explique l'ARS.

En coopération avec la Ville de Marseille et les services de santé et d'environnement, l'unité produit une cartographie qui permet depuis juillet d’observer une baisse constante de la présence du virus dans les eaux usées et d’anticiper les futurs clusters. 
6 intercommunalités feront parties de cette opération : Marseille, Nice, Toulon, Avignon, Briançon et Digne.
C’est grâce (entre autres) à cette technique que la Ville de Marseille a pu identifier les 6 personnes porteuses du variant britannique du covid-19.

Hypothèse de re-confinement écartée 

Suite à l’annonce de l’apparition du variant britannique de la maladie dans la cité phocéenne, l’ex maire de Marseille - Mochèle Rubirola - a émis l’idée d’un reconfinement. « Il faut casser la chaîne de transmission » , estime-t-elle. Un « appel au reconfinement » auquel a répondu le porte-parole du gouvernement - Benoît Payan - de manière défavorable. La mairie de Marseille indique que ce n'est pas sa position officielle.

Fin des articles