La première guinguette solaire de France arrive à Marseille cet été

Projet guinguette solaire - Le Présage ©

Une guinguette solaire posera ses valises à Marseille cet été. Au menu ? Une cuisine ingénieuse, bio, de saison et 100% locale, réalisée grâce à l'énergie solaire. Une première en France, qui annonce l'arrivée d'un projet encore plus faramineux.

Après avoir obtenu un diplôme d'ingénieur, puis un CAP cuisine, Pierre-André Aubert s'est lancé dans un concept encore jamais vu auparavant, en France. Son but ? Créer un restaurant exemplaire, solaire, lié au recyclage des déchets et au centre de jardins et de tout un écosystème. Après avoir passé la 1ère étape et négocié la promesse de vente, le cuisinier avéré prévoit d'installer une guinguette solaire, cet été, à Marseille.

Une guinguette dans un conteneur 

Pour Pierre-André et son équipe, l'aventure dure depuis plusieurs années, du côté d'Aubagne. Désireux de montrer le pouvoir de cette idée étonnante mais possible, il a décidé d'aller chercher le financement de son restaurant en ouvrant les portes d'une guinguette, dans un conteneur à ICI MARSEILLE, près du marché aux puces. Un choix bien pensé, sur une plateforme temporaire de près de 3000 ha, accueillant un grand nombre d'artisans : « Ça permet d'avoir tous les corps de métier, pour répondre plus facilement à des appels de projets ou à des commandes », explique Pierre-André. La guinguette pourra prendre place, sur le futur terrain du 1er restaurant solaire de France, une fois l'eau et l'électricité utilisables.

À l'intérieur du conteneur, une cuisine sera aménagée. L'équipe prévoit d'utiliser leur propre fourneau. Le principe est simple : un miroir de 8m2, de l'énergie solaire et la température de la plaque avoisinera les 450 degrés. Un concept aussi fascinante qu'incroyable. « On s'est basé sur les anciens fourneaux à bois, des outils traditionnels et appréciés par les chefs, car ça nous permet d'avoir une finesse de cuisson plutôt agréable», ajoute fièrement Pierre-André Aubert.

Une carte calquée sur les saisons 

Pour ce cuisinier qui a travaillé dans plusieurs restaurants étoilés, « l'idée c'est de faire une cuisine délicieuse. Nous ne sommes pas végétariens, mais nous avons à cœur de remettre en valeur le végétal pour qu'il prenne la plus grande part de l'assiette, avec une touche de protéines carnées ou de poisson en petite portion ». Une cuisine 100% locale et de saison sera au menu, pour aiguiser vos papilles. Sans oublier la maitrise culinaire de quelques fleurs comestibles par ci par là, une compétence de plus que Pierre-André a acquise.

« Au début, on va avoir une carte très réduite volontairement et très calquée sur les saisons », précise Pierre-André. « Ce sera bistronomique en s'autorisant quelques fois, à faire du snack ». En attendant l'ouverture du restaurant prévue pour 2022, l'homme précise un dernier point logique. La guinguette fonctionnera seulement lorsque le beau temps sera de la partie, pour ne pas utiliser de gaz. Toutefois, toute l'équipe prévoit plusieurs surprises, en commençant par des temps d'apéro dégustation, et ce, jusqu'au coucher du soleil.

Fin des articles