Le "slow fade", la nouvelle tendance dévastatrice qui brise les cœurs

  • Zoé Stene
  • Société
  • Publié le 20 Juillet 2021 à 10h50

Le ghosting ou le fait de se faire nier du jour au lendemain sur les réseaux serait-il le mal du siècle ? Il semblerait bien. Pour les gens qui en sont régulièrement victimes, la situation est dure à vivre, voire destructrice. Et comme si cela ne suffisait pas, un nouveau mouvement dévastateur pour nos petits cœurs est en train de naître : le slow fade

« Le ghosting est horrible, certes, mais c'est un coup franc qui va droit au cœur et qui finit par passer. Le slow fade ("la disparition lente"), lui, s'étale sur plusieurs semaines/mois, t'atteint petit à petit, dans ton ego, ta dignité, ta confiance en toi... finalement tu en ressors bien plus endommagé », nous confie Marion, plusieurs fois victime de cette lâcheté. Malheureusement, le slow fade s'immisce également dans les couples, lorsque l'un des deux n'est pas assez courageux pour mettre fin à la relation.

 
Une prise de distance tout en douceur...

« On parlait beaucoup, souvent, et petit à petit le mec en face a commencé à prendre de plus en plus de temps à répondre, jusqu'à 3 semaines ! C'est super dur de passer à autre chose ou de se vider l'esprit quand tu es dans l'attente d'une réponse pendant longtemps et qu'on te donne des "miettes" de temps en temps. » Imaginez alors votre moitié répondre à vos déclarations par des phrases courtes et esquiver vos soirées en amoureux·ses pour sortir avec ses potes. Dans les deux cas, l'incertitude est reine : l'autre vous échappe, mais l'espoir persiste.

... mais des conséquences brutales

« C'est aussi douloureux que le ghosting dans le sens où ton ego en prend un coup et tu te remets forcément en question. Seulement, là où c'est plus fourbe, c'est que c'est plus long sur la durée : tu as forcément plus le temps de ruminer et de douter sur toi. » C'est donc à la personne rejetée de deviner qu'elle est larguée pour ensuite prendre la lourde décision, à elle seule, de l'accepter et de lâcher. Une double peine, souvent accompagnée d'un sentiment d'impuissance et de culpabilité. L'autre, en revanche, n'a pas eu à gérer le moindre incofort émotionnel... Pas classe ! 

Quelques conseils 

Si vous en êtes victime, ne restez pas dans l'attente à vous morfondre et à demandez à votre entourage quoi répondre : n'hésitez pas une seule seconde à confronter l'autre, que vous soyez en couple ou que vous vous soyez simplement fréquentés, c'est un passage obligé pour avancer. Par ailleurs, si vous êtes de l'autre côté et adepte de cette "activité", bossez sur votre courage, votre envie de tout contrôler et surtout, surtout... n'oubliez pas votre karma !

Fin des articles