Coup de gueule : pourquoi fait-il toujours aussi beau à Lyon quand on est confiné ?

PIKSEL

Comme lors du premier confinement de mars 2020, le ciel et le mercure vont envoyer du lourd en cette première semaine de « confinement 3.0 ». Et comme les déplacements doivent être limités, on va encore devoir se faire violence pour profiter du beau temps…depuis nos fenêtres.

Ça devient une habitude qui a le don de nous exaspérer… Comme ce fut le cas lors du premier confinement débuté en mars 2020, le temps va être au beau fixe toute cette semaine avec des températures carrément estivales qui pourraient même faire tomber des records de chaleur à cette époque de l'année à Lyon. Au programme : un soleil radieux toute la semaine (surtout jusqu’à jeudi) et jusqu’à 25°C attendus ce mercredi. Autant dire que ça va chauffer sévère et qu’on serait pas contre une petite cure bien méritée de vitamine D.

Les températures vont s'envoler ces prochains jours avec un temps bien ensoleillé ! Elles seront même dignes d'une fin...

Publiée par Lyon Météo sur Samedi 27 mars 2021

Déjà que nos vies actuelles ne sont pas gâtées, voilà que la météo s’y met aussi pour venir empirer notre détresse qui n’avait vraiment pas besoin de ça. En temps normal, de telles températures nous offrent leurs lots de possibilités à Lyon : aller flâner au parc de la Tête d’Or, descendre des bières sur les quais de Saône et les berges du Rhône ou se poser en terrasse avec des potes et les lunettes de soleil fixées sur le pif. Mais non, il fallait que cette semaine « d’été avant l’heure » ne tombe pile après le début de la 3e édition de ce confinement qui n’en est pas vraiment un.

Aux bonheurs des jardins et cours extérieures

Alors oui, on peut quand même sortir sans limite de temps dans un rayon de 10 km autour de chez nous avec une raison valable, mais pas sûr que « prendre un bain de soleil pépouze » soit une excuse recevable pour les autorités qui ont semble-t-il reçu ordre de redoubler de vigilance quant au respect des nouvelles mesures mises en place depuis samedi. Il serait donc préférable de ne pas trop abuser de ces petits plaisirs ensoleillés dès le début du confinement pour ne pas donner de la mauvaise idée au gouvernement de finir par les interdire.


© ablokhin

Comme lors du confinement de mars 2020, certains vont encore faire des envieux. Ceux qui ont la chance d’avoir une grande et belle terrasse, un jardin privée ou un cour partagée avec le voisinage devraient vivre leur meilleure vie sous le soleil pendant que d’autres vont encore déprimer derrière les barreaux des fenêtres de leur petit studio. Et comme l’an dernier, on est prêts à mettre nos deux mains à couper pour parier qu’il fera un temps bien degueu quand sonnera l’heure du déconfinement et de la fin des restrictions féroces. Ainsi va la vie, il semblerait que le karma nous en veuille définitivement beaucoup depuis plus d’un an maintenant... La roue finira par tourner, soyez en sûrs, et nous seront les premiers à en profiter !

Fin des articles