Une boutique Harry Potter devrait ouvrir à Lyon début 2019

Voici la meilleure nouvelle du siècle ! Une bande de fans de la saga Harry Potter a décidé d’ouvrir une boutique dédiée au plus célèbre des sorciers balafrés. Ça devrait ouvrir au premier trimestre 2019 en Presqu’île.


Sortez les baguettes, la cape d’invisibilité et les lunettes rondes. Christopher, Wassila, Marilyne et Baptiste, quatre potes réunis autour de leur passion commune pour Harry Potter et tout l’univers qui l’entoure ont décidé de ravir les Lyonnais en ouvrant la toute première boutique Harry Potter de la ville. C’est après un séjour à Londres, sur les traces de leur héros favori, que l’idée d’ouvrir une boutique dédiée au sorcier a commencé à germer dans la tête de la fine équipe.

L’idée serait d’ouvrir une boutique de produits dérivés autour de l’univers Harry Potter, du simple goodies aux objets de collection. Au total, des centaines de références sous licence officielle Harry Potter ou d’autres marques ayant acquis les droits d'exploitation de Warner Bros réunis dans un store en plein coeur de la Presqu’île. On trouvera par exemple l’œuf de la Seconde Tâche du tournoi des Trois Sorciers, l’épée de Godric Gryffondor, un Choixpeau Magique ou les lorgnospectres de Luna Lovegood.

Une campagne de crowdfunding pour finaliser le projet

En plus de proposer le programme le plus excitant du monde, ce projet prévoit également d’être solidaire puisqu’il devrait faire appels à des commerçants alentours pour concevoir des produits Harry Potter comme des Pin’s uniques au monde fabriqués à la main dans un atelier lyonnais, les fameuses sucreries Chocogrenouilles et on pourra même repartir avec une cicatrice en forme d’éclair en latex réalisée par des élèves d’une école de maquillage.

Pour finir de mettre cette idée sur pied, une cagnotte a été lancée sur la plateforme Ulule. Votre précieuse aide servira à garnir les rayons de ce nouveau paradis terrestre qui s'annonce déjà comme la meilleure nouvelle de 2019. ON A HÂTE !

La campagne Ulule - La page Facebook

Fin des articles