Un restaurant étoilé va s'installer au Grand Hôtel-Dieu

Si le Grand Hôtel-Dieu voit de nombreuses enseignes s’installer progressivement, le lieu historique de Lyon attend encore de nombreuses adresses. Et parmi elles, Le Grand Réfectoire, un restaurant géré par un grand chef étoilé qui ouvrira ses portes le mi-novembre. Ca donne faim !


Lyon s’apprête à accueillir un nouveau restaurant étoilé. Et celui-ci s’annonce absolument fabuleux… Installé dans le Grand Hôtel-Dieu, le Grand Réfectoire proposera un cadre fantastique et une cuisine une étoile concoctée par le chef Marcel Ravin (qui gère déjà le Blue Bay de Monaco). Au programme : un vestibule garni de lavabos de marbre, une grande salle voûtée de 10 mètres de hauteur sous plafond, des vitraux sur-mesure et des buffets-dessertes en bois de noyer classés monuments historiques.

A la gestion du Grand Réfectoire, on retrouve une fine équipe de quatre experts en la matière : Emmanuel Sailer, déjà en charge de plusieurs ouvertures prestigieuses, Mathieu Cochard et Thibault Salvat, qui s’occupent du Hard Rock Café et Marc Bonneton, le célèbre barman à l’origine de L’Antiquaire. Autant dire que l’affaire est entre de bonnes mains. Au total, un investissement de 4,5 millions d’euros a été nécessaire pour rénover les 1 700 m2 du lieu.

Cuisine du terroir à la sauce étoilée

Côté cuisine, Le Grand Réfectoire devrait offrir une capacité de 350 couverts avec un ticket moyen évalué à 45-50€ par personne selon les sources de Lyon Capitale. Au menu : des plats lyonnais, mais aussi des plats signatures tels que l’œuf bio au manioc truffé et jus de maracudja (une variété de fruit de la passion) et d’autres associations audacieuses proposées par le chef d’origine caribéenne. Le bon terroir lyonnais revisité par un chef étoilé, ça nous met en appétit.

Mais Le Grand Réfectoire proposera aussi un bar lounge et classieux : L'Officine. Un repaire qui ne manque pas d'ambition puisque ses propriétaires espèrent l'intégrer à la liste des 50 meilleurs bars du monde dans les prochaines années. Ne reste plus qu’à attendre jusqu’à la mi-novembre prochain pour inaugurer ce nouveau chef-lieu de la gastronomie made in Lyon.

Fin des articles