Tous aux abris : la région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée par les punaises de lit

© smuay

C’est LA phobie de beaucoup de Lyonnais… les punaises de lit. Ce petit parasite extrêmement résistant peut rester des semaines sans se nourrir (quand il ne vient pas pomper votre sang) et aime donc se nicher dans les matelas, sommiers, tapis et autres canapés. Mauvaise nouvelle : la région Auvergne-Rhône-Alpes est officiellement la plus envahie de France...

Les punaises de lit migrent chez vous, dans vos matelas, sur vos tapis et dans les entrailles de votre canapé sans prévenir ni être forcément visibles. Des nuisibles très résistants et donc hyper difficiles à éradiquer. Et la (très) mauvaise nouvelle c'est que la région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus touchée par ces parasites selon une étude révélée par l’Inserm. D'après cette étude, la région Auvergne Rhône-Alpes compte près de 216 consultations pour 100 000 habitants, soit deux fois plus qu’en Ile de France (96 consultations). C'est même bien plus que la 2e région la plus touchée, la région PACA, qui totalise "seulement" 145 consultations pour 100 000 habitants.

Chez les habitants, la présence de ces bestioles de Satan peut provoquer rougeurs et démangeaisons. Autant dire qu'on s'en passerait bien volontiers... Heureusement, il existe quelques astuces pour venir à bout de ces envahisseurs impromptus. Pour commencer, on vous conseille de vous chauffer pour une bonne grosse session ménage en passant l'aspirateur sur tous les matelas, dans tous les recoins des lits mais aussi sur les rideaux, les plinthes et même l’arrière des tableaux… Une fois le grand nettoyage terminée, pensez bien à virer le sac d'aspirateur illico presto. Et notez bien cela : le seul et énorme point faible de la punaise de lit est la chaleur. Sa kryptonite à elle quoi. Donc a priori, on est plutôt dans la bonne période pour l'éradiquer...

C'est l'heure du grand ménage

Alors si vous avez l'immense privilège de disposer d'un nettoyeur vapeur capable de chauffer à 120°, profitez-en pour passer un coup sur vos matelas et sommiers histoire de ne laisser aucune chance aux nuisibles. Même son de cloche pour votre linge, vos oreillers et couettes qu'il vous faudra passer à la machine à au moins 60°. Et comme la punaise de lit craint aussi le grand froid, vous pouvez aussi vous motiver à tout congeler à -20°C pendant 72h (mais sérieusement, qui a déjà congelé son linge...?!).

Pour finir, si la flemme vous gagne et que vous avez un peu d'argent à gaspiller, l'appel à un professionnel (spécialiste de la lutte antiparasitaire ou les services d’hygiène de la mairie) peut être utile et surtout radical. Moyennant entre 150 et 300 € (oui, c'est pas donné), un expert se fera un malin plaisir de venir manipuler les insecticides chez vous pour ruiner à néant les espoirs de survie des punaises de lit.

Enfin, pour vous épauler, l’Etat a mis en place un numéro (0 806 706 806) et le site stop-punaises.gouv.fr, dédiés à la question des punaises de lit. On vous voit déjà soulever votre matelas et scruter la moindre rougeur sur votre corps... 

Fin des articles