Une infectiologue propose un reconfinement uniquement pour les personnes à risque

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 21 Janvier 2021 à 11h16

Alors que l'année 2021 présageait un semblant de retour à la "vie normale", l'espoir s'écroule soudain. Le nombre d’hospitalisations et de personnes contaminées augmente nettement depuis plusieurs jours, et le scénario d’un troisième confinement émerge. Odile Launay, une infectiologue préconise alors un reconfinement limité pour les personnes les plus à risque. Explications.

« Dans la mesure où les vaccins arrivent, est-ce que ce confinement ne pourrait pas être proposé aux gens les plus à risque ? Ceux qui sont le plus à risque d'être hospitalisés, de faire des formes graves, qui sont finalement ceux qui vont être très vite vaccinés », s'interroge Odile Launay, infectiologue sur BFMTV ce jeudi matin. Cette idée avait déjà été évoquée par le Conseil scientifique dans un avis du 13 janvier. Ce dernier recommandait un "auto-confinement" pour les « personnes les plus âgées ou présentant des comorbidités, dès lors qu’elle n’est pas vaccinée ». L’objectif ? Les protéger le temps que le vaccin fasse effet.   


Les jeunes en difficulté

Ces derniers mois, plusieurs étudiants ont tiré la sonnette d'alarme sur l'état psychologique de certains de leurs camarades. « On voit comme les jeunes aujourd'hui sont dans une situation difficile, on les entend, ils sont vraiment très en difficulté pour certains d'entre eux », continue l'infectiologue avant d'ajouter : « ce confinement ciblé, n'était peut-être pas envisageable il y a un an, mais à l'époque on n'avait pas de vaccin et la situation était difficile, on ne savait pas pour combien de temps ça allait se mettre en place. Aujourd'hui, on a des vaccins qui sont efficaces ».

Fin des articles