Un tissu capable de détruire les virus (dont le Covid) testé dans les transports à Lyon

Johan Jourdan

Les sièges des métros et bus de Lyon pourraient bientôt être capables de détruire eux-mêmes les virus. C’est en tout cas l’objectif d’un nouveau tissu anti micro-organismes et autonettoyant développé par Trajet-Aunde, une entreprise basée à Caluire-et-Cuire.

Détruire le virus au contact de la lumière, de la science-fiction ? Plus pour longtemps.... Un tissu ultra-innovant est en développement et est capable de tuer 99,99% des microbes et bactéries… coronavirus compris ! « Nous avons mis au point ce tissu il y a cinq ans, au départ nous voulions juste un produit capable de s’auto-nettoyer » explique au Figaro Trajet-Aunde, l’entreprise qui produit le tissu et qui est basée à Caluire-et-Cuire dans le Rhône.

Le principe ? Un liquide qui vient imbiber le tissu et qui s’active une fois en présence d’UV, et donc de lumière. Il suffit d’une minute pour détruire tous les microbes… coronavirus compris ! « Nous avons fait des tests en interne et nous avons vu que cela marchait aussi pour tuer 99,99% des virus, microbes et bactéries, raconte l'entreprise, un résultat qui a été confirmé par un laboratoire indépendant. » continue l’entreprise.

Le tissu permet également à l’air de se purifier puisqu’il détruit les particules de virus en suspension qui s’approchent de lui, réduisant les risques de contamination. Il est installé dans les métros de Sydney depuis 2017 et Paris a rapidement suivi avec plusieurs lignes de bus, avant Lyon pour une ligne de métro à Lyon en 2019.

Fin des articles