La vidéoverbalisation devrait prochainement débarquer à Lyon

Un arrêt furtif en warning sur la voie publique, léger excès de vitesse sur la rocade ou passage un peu rapide à un feu orange foncé des quais... les occasions de prendre un PV ne manquent pas sur nos routes. Eh bien sachez que ces scènes courantes de la vie des automobilistes lyonnais pourraient désormais... être filmées grâce à la "vidéoverbalisation". 

Dis Jamie, c'est quoi la vidéoverbalisation ?

C'est très simple, mon petit ! Au moyen de caméras de vidéosurveillance installées sur le domaine public, des agents assermentés peuvent constater à distance des infractions au Code de la Route.



A Lyon, 11 infractions routières devraient être verbalisées par les policiers installés derrière leurs écrans. Parmi elles : l'excès de vitesse, le téléphone au volant, la présence gênante d'un véhicule sur voie, le franchissement d'un feu rouge, la conduite sans ceinture ou encore le non-respect des distances de sécurité. 

Expérimenté en 2008 à Draguignan afin de verbaliser les véhicules stationnés en double file, le procédé a rencontré un vif succès à Cannes, Nice puis Paris. Aujourd'hui ce sont des dizaines de villes qui l’ont adopté dont 4 dans l'agglomération lyonnaise (Rillieux, Oullins, Saint-Priest et Vénissieux). Il fallait donc s'attendre à ce que l'ingénieux système pointe le bout de son nez dans notre centre-ville... Eh bien voilà, c'est pour bientôt ! 

video

Moteur, ça tourne !

Fort heureusement, il faut 2 prises de captures d'écran différentes réalisées à peu de temps d'intervalle pour verbaliser un contrevenant. Ensuite, celui-ci reçoit son procès verbal de façon éléctronique puis par courrier, à l'ancienne. 

Sois vigilant et ouvre grand les yeux car chacune des caméras est accompagnée d'un panneau d'avertissement. Mais il te faudra ouvrir très grand les mirettes car la plupart des automobilistes déclarent ne les avoir jamais vus. 

Alors maintenant, souriez, vous êtes filmés (enfin bientôt ) !