ALERTE INFO : la piétonnisation va être testée dans le centre-ville de Lyon

© pcruciatti - Shutterstock

Lyon fait aujourd’hui partie des rares grandes villes où le centre-ville n’est pas piéton. Et actuellement, la Presqu’île semble plus que jamais dans l’oeil du cyclone. Pour améliorer le confort de vie et redynamiser les commerces, la Métropole a décidé d’expérimenter la piétonnisation de la Presqu’île.

Bouchons, incivilités noctunes et autres risques d’accidents… Ces derniers mois, le centre-ville de Lyon a pris des allures de jungle urbaine et déchaine de plus en plus les passions. Une mauvaise dynamique à laquelle la Métropole de Lyon a décidé de réagir. À compter du 21 septembre prochain, la Métropole va expérimenter la piétonnisation sur la Presqu’île un samedi par mois tous les 6 mois entre Hôtel de Ville et Bellecour. L’expérience devrait être renouvelée tous les 6 mois et prendra, dans un premier temps, la forme d'une zone à trafic limité.

Et les transports en commun dans tout ça ? Pas de panique : aucune perturbation du réseau TCL n'est à prévoir, les parkings seront toujours disponibles et les résidents pourront se garer sur la zone de piétonnisation. Des investissements et aménagements seront faits en fonction des besoin (trottoirs, espaces verts, pistes cyclables, etc...).

Redynamiser le centre-ville et améliorer la qualité de l’air

Les objectifs sont multiples : favoriser les nouveaux usages des habitants et la qualité de l’air mais aussi végétaliser, apaiser et redynamiser le centre-ville et ses commerces qui souffrent de ce trop-plein de véhicules qui engorgent les voies. Si l’expérimentation porte ses fruits et rencontre le succès espéré, la piétonnisation devrait ensuite rapidement se concrétiser en Presqu’île à compter de septembre 2021 dans une zone déterminée par la concertation prévue le 9 juillet prochain mais aussi s’étendre à d’autres villes de la métropole lyonnaise. La ville d'Oullins devrait prochainement définir une zone limitée à 30 km/h pendant Villeurbanne aborde une réflexion autour du quartier Gratte-Ciel.

Mise en oeuvre définitive en septembre 2021

Une annonce qui devrait redonner le sourire à de nombreux Lyonnais, habitués à devoir s’agglutiner sur des trottoirs trop étroits pour éviter les voitures, vélos et autres trottinettes électriques lancées à vive allure sur les voies. Lyon prendrait ainsi l’exemple d’autres villes où la piétonnisation du centre a largement fait ses preuves : c’est notamment le cas à Madrid, Oslo, Montpellier ou encore Grenoble.

Fin des articles