Un food court de 500 m² dédié à la street-food vient d’ouvrir à la Part-Dieu

Une vague de gourmandises se répand sur la Part-Dieu. La tour Oxygène vient de voir débarquer quatre grands spécialistes de la street-food dans un spot de 500 m2 transformé en usine pour un an. Au menu : nouilles thaï, baos de Pékin, poutine made in Québec et quiches françaises.


Alors qu’un grand food court devrait ouvrir sur le toit du centre-commercial de la Part-Dieu en 2020, un premier temple de la street-food s’est installé au rez-de-chaussée de la tour Oxygène. Dans une ancienne boutique réaménagée en une sorte d’usine dédiée à la bouffe, quatre spécialistes de la cuisine urbaine ont investi les lieux avec des plats aux origines variées : nouilles thaïlandaises, poutine du Québec, baos pékinois et quiches lorraines made in France. Un cocktail détonant de saveurs exotiques qui ravit les papilles.

Réalisées à base de produits frais, les recettes prônent une qualité supérieure à la moyenne et un savoir-faire ancestral. L’endroit, entièrement réalisé avec des matériaux recyclés, est propice à l’émergence de jeunes chefs en devenir. Et contrairement aux attentes, les prix restent dans la lignée des food-trucks traditionnels, compris entre 8 et 12 euros en moyenne.

L’entrée avant le plat de résistance

Un premier food court qui en annonce d’autres. Car d’ici 2020, le toit du centre commercial de la Part-Dieu devrait être envahi par une quinzaine de restaurants expérimentaux, à l’image de la Commune dans le 7e : la Food Society. Un incubateur de chefs urbains réunis sur 2 500 m² qui sera également accompagné d’un multiplex de 18 salles de cinéma.

De quoi faire saliver et nous faire presque oublier nos bonnes résolutions avant l’été (on a dit presque…) !

Fin des articles