Avec To-Lyon, la skyline lyonnaise va accueillir un nouveau gratte-ciel de 170 mètres

© Dominique Perrault Architecte / ADAGP / Archi Graphi

Lyon, futur Manhattan français ? Depuis plusieurs années, la ville a pris un virage vertical en attaquant la construction de grattes-ciel toujours plus imposants. Après Incity (200 m de haut), les 170 m de la tour To-Lyon seront inaugurés en 2023 à la Part-Dieu. Un nouveau mastodonte synonyme de 10e sommet lyonnais culminant à plus de 70 mètres dont la première pierre a été posée ce lundi.


"Un peu plus près des étoiles" chantait le groupe Gold en 1984. Un refrain qui pourrait aujourd’hui devenir l’hymne de la ville de Lyon. D’ici 2023, la tour To-Lyon culminera à 170 mètres de haut (soit 5 mètres de plus que le fameux "crayon" de la Part-Dieu). Avec cette construction, Lyon s’offrira un dixième sommet citadin culminant à une altitude supérieure à 70 mètres. 

80 000 m², 43 étages et un hôtel 4 étoiles

Assez loin de la tour Incity et de ses 200 mètres d’altitude, To-Lyon sera tout de même le deuxième plus haut sommet de la ville et confirmera une tendance engagée depuis plusieurs années : Lyon devient de plus en plus verticale. C'est Dominique Perrault, à l'initiative de la BNF à Paris, qui a imaginé les bâtiments. Menés par le groupe Vinci, les travaux devraient s'étendre jusqu'à fin 2023. Sur les 80 000 m² et les 43 étages, on retrouvera "66 000 m² de bureau et 3 500 m² de commerce et un hôtel 4 étoiles de 168 chambres. Sous la place Béraudier, LPA exploitera un parking avec 1 100 places, 1 500 pour les vélos (250 réservées à To-Lyon), un dépose-minute, une station de taxis et un espace logistique pour la gare de la Part-Dieu et To-Lyon. Une place basse au niveau - 1 permettra de faire la jonction entre le métro, To-Lyon et Béraudier", explique Lyon Capitale.

lyon-buildings-gratteciel-tour-city

Mais il y a une ombre au tableau... À l'heure où le virage du végétal semble inévitable pour les villes, To-Lyon devrait être un géant minéral composé de verre et de béton. Un fait qui fait tâche par les temps qui courrent notammen dans le quartie d'affaires qu'est la Part-Dieu. Pour pallier aux critiques et à la chaleur étouffante en été, la métropole de Lyon oeuvre actuellement pour mettre au point des revêtements de sol plus clairs et une végétalisation plus ambitieuse. Advienne que pourra donc...

Fin des articles