Une aide de 200 euros versée aux 18-25 ans pour partir en vacances cet été

  • Cindy V
  • News
  • Publié le 30 Avril 2021 à 16h30

Une aide de 200 euros est accordée aux 18-25 ans qui souhaitent partir en vacances cet été, sous certaines conditions. L’ANCV est derrière ce projet solidaire qui permet chaque année aux jeunes de partir « former leur jeunesse » en France et dans plusieurs pays d’Europe.

Les jeunes méritent bien un petit coup de pouce pour cet été ! L’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) renouvelle cette année son programme solidaire, « Départ 18h25 ». Ce projet souhaite offrir un chèque de 200 euros aux personnes entre 18 et 25 ans afin de leur permettre de profiter de leur été. Ces jeunes doivent remplir certaines conditions pour être éligibles.

T’es plutôt plage, montagne ou ville ?

Dix mille destinations sont proposées en France et dans la plupart des pays d’Europe (de la Croatie au Portugal, en passant par l’Espagne, le Royaume-Uni ou l’Allemagne). Il peut s’agir d’appartements, de camping, de résidences ou même de villas. Trois séjours-trois ambiances sont proposés : plage, montagne ou ville. Pour trouver sa destination, il faut consulter les différents sites de Les Stations, une société spécialiste de la location de vacances, partenaire de l’opération.

Concrètement, l’aide accorde une prise en charge de la réservation jusqu’à 75 %, dans la limite de 200 €. Il est en contrepartie demandé à chaque jeune de s’acquitter d’un minimum de 50 €. Ce programme Départ 18 :25 est financé « par les excédents de gestion du chèque-vacances », précise à Ouest France Dominique Ktorza, directrice des politiques sociales à l’ANCV.

 

Es-tu éligible à cette aide au voyage ?

Chaque jeune dont le revenu fiscal de référence (qui figure sur sa propre déclaration d’impôt sur le revenu) est inférieur à 17 280 € peut bénéficier de l’aide de l’ANCV. Les jeunes figurant toujours sur la déclaration de leurs parents pourront aussi prétendre à cette aide au voyage, s’ils remplissent les conditions. Les étudiants boursiers, en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation, en contrat aidé, les personnes en Service civique, les élèves en école de la deuxième chance, les bénéficiaires de la Garantie jeunes ou ceux suivis par l’Aide sociale à l’enfance sont aussi éligibles.

L’ANCV a créé un simulateur en ligne pour que chaque jeune puisse vérifier s’il est éligible ou non.

Fin des articles