On a rencontré Julian et Olivier, deux Lyonnais qui portent fièrement la coupe mulet

Populaire des années 70 à 90 puis ringardisée ensuite, la coupe mulet fait un retour fracassant dans nos vies. Aujourd’hui prise au second degré, elle dispose même d’un Championnat d’Europe qui se tiendra le 26 juin prochain dans la Creuse. Pour l’occasion, on a rencontré Julian et Olivier, deux Lyonnais qui participeront à l’évènement.

« Le mulet est associé à un style de ‘beauf’, classe ouvrière, alors que pas du tout, c’est justement ce côté ‘outsider’ qui nous a plu. C’est une manière de rire au nez de la société et du grand public. » Julian Arredi et Olivier Zylka ont tout deux profité du premier confinement et de la fermeture des coiffeurs pour adopter la coupe mulet. Et depuis plus d’un an, il la porte fièrement. « On aime jouer avec le fait que les gens trouvent ça ringard, détaille Julian. Ça partait d’une blague au début et les réactions ont été bienveillantes, souvent des compliments ».


En plus de leurs jolis mulets, Olivier et Julien arborent un look rétro qui colle parfaitement à l'image renvoyée par la coupe mulet

Il faut dire que les deux acolytes n’ont pas fait les choses à moitié : « nous on l’aime court sur les côtés et long derrière », expliquent-ils. Et n’allez surtout pas croire qu’un simple coup de ciseau suffit à obtenir un résultat satisfaisant. Si la coupe paraît simple à réaliser, elle demande un certain savoir-faire pour éviter la catastrophe. Mais une fois portée, c’est que du bonheur : « c’est une coupe super agréable et très pratique, il n’y pas d’effort de coiffage, peu d’entretien, et ça n’est absolument pas gênant car c’est court devant ».


Moustache saillante, lunettes de moniteur de ski et mulet coloré : c'est un sans-faute pour l'ami Julian !

« Accepter de se décrédibiliser autant, c’est le summum de la liberté »

Et derrière l’image que le mulet renvoie, c’est tout un art de vivre qui se dessine selon Julian : « on est d’accord pour dire que peu de gens trouve ça joli, mais c’est une affirmation de nos propres personnalités et peu importe ce que les gens en pensent. C’est une fantaisie capillaire qui représente notre art de vivre et nous permet de pouvoir afficher notre état d’esprit, nos valeurs mais aussi inviter à creuser derrière les apparences. Le mulet permet de casser les codes imposés par les réseaux sociaux et accepter de se ‘décrédibiliser’ autant, c’est le summum de la liberté ».


Avec son bandeau dans les cheveux, son marcel moulant et sa jolie moustache conquérante, Olivier est le parfait mulet boy...

Une vision des choses que de plus en plus d’aficionados partagent à tel point que des compétitions officielles ont vu le jour ces dernières années : le Mullet Fest en Australie en 2018, le 1er festival européen en Belgique en mai 2019 et même le Championnat d’Europe qui aura lieu le 26 juin prochain (si le Covid le permet) à Champagnat dans la Creuse. Et nos deux Lyonnais seront évidemment de la partie pour porter haut et fort les couleurs de notre ville. ALLEZ LES GONES !


On n'a vraiment pas les mots pour cette photo à part...WAHOU !

Fin des articles