10 bonnes raisons d’être en couple avec un bordélique

Oui chez moi c'est Damas, oui je suis plutôt du genre envahissante, et oui, le truc poilu là-bas qui te regarde fixement, c'est un yaourt. Nous les bordéliques, on ne nie pas qu'on a quelques défauts. Mais on a aussi tout plein de qualités ! Presque autant que les fringues entassées au pied du lit… Tu en doutes encore ? Voilà une compil' qui devrait te faire changer d'avis.

 

On est clairement détendus du genou

Les tâches ménagères sont la troisième cause de séparation des couples. Et comme on est plutôt en faveur de la démographie, on évite toute forme de crise du troisième type. Les traces de dentifrice sur le bord du lavabo ? Blanc sur blanc, ça ne se voit pas vraiment. Les chaussettes sales qui pendent à l'extérieur du bac à linge ? A fond pour l'esprit d'évasion. « Des dessous de verre ? Des dessous de verre mmh… Ah tu veux parler des pog géants ! ». Avec nous décidemment, pas de pression. Sauf à la pause PMU. Grosse communauté de joueurs de pog là-bas. 

 

On est des MacGyver en puissance

L'ouvre-boîte et le tire-bouchon, ça fait longtemps qu'on les a perdus de vue. Du coup, on a développé des skills incroyables en matière de conserves petits pois-carottes et de Pinot noir. On est même capables de créer une passoire intégrée à la conserve, ou de débouchonner une bouteille avec un clou et une pince. Bref, on est clairement des couteaux suisses à avoir toujours avec soi.

bordelique mcgyver


On fait passer les autres pour des saints

Comme tout le monde est obligé de ranger derrière nous, nos amoureux(ses) passent pour des fées du logis en mission divine. Résultat : un peu de boulot certes, mais surtout une myriade de compliments de la part des beaux-parents, un entraînement militaire en matière de décontamination, et des fessiers en béton grâce aux séries de squats spécial ramassage au sol. Merci qui ?

 

On est les rois des petites surprises

Qu'est-ce que c'est bon de retomber sur le vieil iPod de notre adolescence, ou la copie de la lettre de licenciement qui nous a permis de partir en tour du monde. Ces trésors égarés dans notre foutoir sont autant de petits bonheurs lorsqu'on les retrouve par hasard. Du coup, ça nous permet aussi d'offrir des cadeaux hyper mignons à notre bien aimé(e) : un stylo récupéré dans l'hôtel de Séville qu'on n'aura pas quitté de la semaine, un vieille liste de course avec « - test de grossesse » écrit à la fin, ou la carte de visite de l'avocat aux affaires familiales (non, j'déconne).

en couple avec un bordélique

On ne trimballe pas de rhume/gastro tout l'hiver

Niveau surprises, on est servis dans le frigo aussi. Le yaourt poilu cité plus haut, il m'a bien servi en retour de cuite la semaine dernière. Une fois l'indigestion passée, j'ai « métabolisé des résistances qui feraient fuir un cancer du colon » selon les mots du médecin. C'est pas avec nous que les chéri(e)s vont choper quoi que ce soit. Telle que tu me lis aujourd'hui, j'envisage l'aubergine qui git depuis belle lurette dans le bac à bières. Avec ça, laisse tomber les défenses immunitaires.

 

On est super créatifs

C'est la science qui le dit. En 2013, la chercheuse Kathleen Vohs a mené une expérience sur une cinquantaine de personnes pour le Phycological Science. Elle a prouvé que les personnes évoluant dans un environnement désordonné étaient capables d'idées bien plus innovantes et originales que ceux vivant dans un espace clean et bien rangé. Cette créativité s'explique par la nécessité des bordéliques à survivre dans leur environnement, hors des frontières organisationnelles habituelles. Et quoi de mieux dans un couple, qu'un partenaire créatif ?

bordélique créatif
 

On a plein d'astuces pour gagner du temps

Souviens-toi de nos conseils pour ranger un appart' en moins de 10 minutes. Les situations d'urgence sont l'apanage des bordéliques. Le sol de la salle de bain trempé ? Vite épongé avec des vêtements sales. Plus de draps propres ? Toi, tu n'as jamais connu la douce sensation de dormir dans un plaid ! Et puisqu'on gagne du temps…

 

On a beaucoup plus de temps pour faire des choses sympas

Selon l'INSEE, les Français passent en moyenne plus de 20 heures par semaine le nez dans les tâches ménagères. Un mi-temps aspirateur quoi. Quel gâchis ! Pourquoi ne pas profiter de tout ce temps – libre – pour se cultiver, aller boire un verre, partir en week-end, ou faire une grosse bataille de polochons ? Tout le temps qu'on ne passe pas à ranger, on le dépense en câlins, blagues et paillettes. Et c'est le chaton qui en profite, si c'est pas beau ça.

bordélique fun spontanné 


On est plus funs et plus spontanés que les autres

Bon déjà, on emploi le mot "polochon". Mais le plus important, c'est qu'on a accepté depuis longtemps que la vie était un gros bordel. Alors pourquoi se prendre la tête sur des détails ? C'est bien beau de faire la vaisselle, mais demain l'évier aura déjà oublié qu'il était propre et vierge de tout reste de lasagnes. Il y a des avantages à ne plus avoir d'assiettes propres : une soirée resto improvisée par exemple.

 

On représente l'excuse parfaite pour éviter les plans relous

« Désolé mais je dois ranger l'appart', Patrick a encore foutu un bordel monstre, c'est IN-VI-VABLE ! ». On la connaît celle-là. Une invitation qui tombe au mauvais moment et voilà qu'on passe de Taz d'intérieur à alibi bétonné. Mais on ne vous en veut pas, on est détendus du genou vous vous souvenez ?