Le Comptoir Cecil, le nouveau repaire gourmand du chef Grégory Cuilleron en Presqu’île

© Antoine Lebrun

En flânant sur la Presqu’île, on est tombé sur une nouvelle adresse dont la cuisine nous a titillé les narines jusque dans la rue. Cette adresse, c’est Le Comptoir Cecil, un repaire gourmand niché dans l’un des plus vieux hôtels de la ville. Et aux manettes de la cuisine, on retrouve une tête bien connue de la région : Grégory Cuilleron.


Commençons par un peu d’histoire. En 1866, la rue Gasparin voit naître un nouveau bâtiment : l’hôtel Globe et Cecil. Plus de 150 ans plus tard, l’hôtel existe toujours et accueille voyageurs et curieux, le proclamant ainsi comme l’un des plus vieux hôtels de Lyon. A l’intérieur, l’ancien se mêle à la modernité pour former un ensemble harmonieux et on-ne-peut-plus chaleureux. Mais assez parlé de l’hôtel; ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est le restaurant gourmet qui s’y cache : Le Comptoir Cecil.

Ouvert depuis le 10 septembre dernier, Le Comptoir Cecil propose une cuisine du marché où la qualité des produits de tradition règne en maîtresse. Aux manettes de l’établissement, on retrouve un duo aussi complémentaire qu’évident : Loïc Renart, directeur de l'hôtel, et le chef Grégory Cuilleron, passé par Top Chef et déjà à la tête d’un restaurant (Cinq Mains) à Lyon.

Le plaisir des pupilles et le bonheur des papilles

Dans une atmosphère mêlant histoire et modernité, l’ancien se greffe au contemporain pour nous régaler les pupilles. Un long bar en bois jonche la salle où les tables s’enchaînent le long de vitres donnant sur la rue. Le décor est planté, place aux victuailles. L’ambition principale du Comptoir Cecil est celui d’être un véritable lieu de vie du quartier. Pour ce faire, le spot gourmand accompagne nos journées du petit-déjeuner à l’apéro dînatoire en passant par la pause sandwich du midi et le tea time.


Loïc Renart, Grégory Cuilleron, Marion Negro chef de salle et Jean-Pierre Martinak

Aux fourneaux, Grégory Cuilleron et son chef de cuisine Jean-Pierre Martinak distillent des petits plats simples qui illustrent leur savoir-faire. Lors de notre visite, nous avons eu droit à un saumon fumé sur place accompagné d’un délicieux beurre aux agrumes puis du pâté en croûte maison qui mérite tous les superlatifs. Ensuite, nous nous sommes laissés tenter par le magret de canard à la sauce laquée et ses linguinis de carottes créé spécialement à l’occasion du festival Baguettes Magiques, avant de fondre pour la tarte aux poires amandines servie avec une gelée de thé. Un menu entrée-plat-dessert à 22€ parmi les meilleurs rapports qualité-prix de la ville.


Le sourire aux lèvres et la peau du ventre bien tendue, on a pu quitter le comptoir avec la ferme intention d’y revenir. Et vite !

Un déjeuner pour 2 personnes en présence Grégory Cuilleron à gagner


Le Comptoir Cecil
21 rue Gasparin - Lyon 2e
Du lundi au vendredi de 6h à 22h - samedi et dimanche de 6h à 10h
Site web - Facebook