Un énorme festival avec la crème de l’électro et de la techno sous un chapiteau à Lyon

  • Antoine Lebrun
  • Festivals & Concerts
  • Publié le 6 Octobre 2021 à 15h50

Voilà un festival qu’on n’avait pas vu venir mais qui nous met sacrément l’eau à la bouche ! Les 15 et 16 octobre, le festival lyonnais des Carottes Rouges s’installe aux Puces du Canal pour sa première édition avec 13 artistes énormes dont Kavinksy, Terrence Parker et Yuksek…

Même si Lyon et son agglomération sont déjà bien gâtés en termes de festivals, on n’est jamais contre un peu de nouveauté… Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les fêtards et amateurs d’électro vont être servis ! Le vendredi 15 et le samedi 16 octobre, le festival des Carottes Rouges (un clin d’oeil au nom donné aux betteraves par chez nous) débarque sous le chapiteau des Puces du Canal de Villeurbanne pour deux jours de fiesta totale !

Un grand open air gratuit le samedi

Un évènement qui réunira 13 artistes de renommée internationale et qui devrait attirer plus de 5 000 participants. Préparez les yeux, voici la programmation XXL qui vous attend : Darktek, Terrence Parker, Miimo, Psylotribe, Maskoff et Miku le vendredi soir (de 20h30 à 4h) ; Boston Bun, et Sto le samedi après-midi (de 12h à 21h) et enfin Kavinksy, Coeo, Yuksek, Contrefaçon et Roland Cristal le samedi soir (de 21h30 à 4h). Inutile de vous préciser que ça va envoyer du pâté !

Le festival s’articulera autour d’une première soirée électro/techno le vendredi soir, puis d’un grand open air gratuit tout le samedi après-midi avant de conclure les hostilités par une nouvelle soirées endiablée le samedi soir. En plus des DJs sets, un tremplin étudiant rock/électro sera aussi prévu le samedi après-midi pour mettre en valeur les talents présents principalement dans les écoles et universités lyonnaises.

Prenez des forces : ça va décoiffer !


Festival des Carottes Rouges

Chapiteau des Puces du Canal - 5 rue Eugène Pottier - Villeurbanne

Vendredi 15 octobre de 20h30 à 4h et samedi 16 octobre de 12h à 4h
Billetterie par ici
Plus d’infos

Fin des articles