Les expos à ne pas rater au Musée d'Art Contemporain de Lyon

© Maxwell Alexandre, Só quando tu tá com..., de la série Pardo é Papel, 2018

Véritable incontournable de la culture lyonnaise, le musée d’art contemporain (le macLYON) pour les intimes) lance une nouvelle saison qui s’annonce remplie de belles promesses. Pour te mettre l’eau à la bouche mais aussi pour t’aider à garnir ton agenda, voici un tour d’horizon des expositions les plus excitantes proposées par le musée d’art contemporain de Lyon au cours des prochains mois. Si la gastronomie contribue grandement à la renommée internationale de Lyon, sa vie culturelle ne cesse de s’épaissir au fil des mois.


Au rayon des lieux où l’art est maître, le musée d’art contemporain affiche une programmation aussi alléchante que débordante où qualité des expositions rime avec diversité des propositions. Ça tombe bien : la saison redémarre le jeudi 7 mars avec une inauguration canon. Parmi les nombreux rendez-vous à cocher dans ton petit agenda, on te présente quelques incontournables que tu ne pourras pas te permettre de rater.

La plus expérimentale : « Sounding New » - Œuvres sonores


David Tudor & Composers Inside Electronics, Rainforest V (Variation 2), 2015. Photo : Blaise Adilon

Voilà une exposition qui devrait t’en mettre plein les yeux et les oreilles. Après une dernière acquisition d’importance, le macLyon dévoile une sélection consacrée à l’expérimentation sonore depuis les années 1960. Un voyage acoustique (mais pas que) dans l’univers de 19 artistes ayant expérimenté et produit des formes nouvelles en décloisonnant les disciplines. De la musique aux arts visuels en passant par le théâtre, la danse ou encore la poésie, ils ont cassé les codes en s’éloignant des conventions artistiques et culturelles de l'époque. Au final, c’est un tournant de l’histoire de la musique et de l’art contemporain qui s’ouvre à toi à travers l’audace et la créativité d’artistes qui devraient mettre tes sens en éveil.

Du 8 mars au 7 juillet 2019 (inauguration le 7 mars)
Du mercredi au dimanche de 11h à 18h
Entrée (valable pour l'ensemble des expositions) 8€ - 4€ en tarif réduit (gratuit pour les - de 18 ans)


La plus populaire : Maxwell Alexandre - Pardo é Papel


Maxwell Alexandre, Só quando tu tá com..., de la série Pardo é Papel, 2018

Jeune artiste originaire de Rocinha, la plus grande favela de Rio de Janeiro, Maxwell Alexandre nous offre une plongée dans son Brésil natal à travers une œuvre narrative, complexe et engagée au coeur d’un territoire en tension. Fortement inspiré par la peinture murale, la musique rap et sa pratique du roller, l’artiste immortalise des situations de la vie quotidienne via des peintures monumentales et populaires esquissées sur de multiples supports (papier brun, portes, cadres de fenêtres en fer,…). Il s’agit ici de la toute première exposition monographique de Maxwell Alexandre hors du Brésil qui s'est installé en résidence un mois au MAC pour y réaliser des peintures inédites.

Du 8 mars au 7 juillet 2019 (inauguration le 7 mars)
Du mercredi au dimanche de 11h à 18h
Entrée (valable pour l'ensemble des expositions) 8€ - 4€ en tarif réduit (gratuit pour les - de 18 ans)


La plus novatrice : Storytelling


Chourouk Hriech, Vue de l'exposition Le dessin, autrement, Galerie de l'Etrave, 2017 - Photo : Annik Wetter © Adagp, Paris, 2019

Prenez une exposition classique. Plongez votre main dedans pour tout remuer énergiquement : vous obtiendrez "Storytelling". Véritable ovni du genre, "Storytelling" fait de la résidence, du temps de production et d’échanges entre les artistes le cœur du projet artistique en inversant le temps, les rôles et la dynamique habituelle d’une exposition muséale. A la manière du cadavre exquis cher aux surréalistes (des dessins successifs sur une feuille pliée, seule une fraction du dessin précédent se présente au dessinateur suivant), le macLyon convie sept jeunes artistes à bouleverser la norme, le temps d’une courte résidence d’une à trois semaines chacun. Un projet évolutif lors duquel des indices destinés à l’artiste suivant seront laissés par l’artiste précédent. Symbole de ce bouleversement : le vernissage aura lieu…à la fin de l’exposition.

Du 8 mars au 7 juillet 2019
Du mercredi au dimanche de 11h à 18h
Entrée (valable pour l'ensemble des expositions) 8€ - 4€ en tarif réduit (gratuit pour les - de 18 ans)


La plus sonore : Tal Isaac Hadad - Regarder Respirer (Breathing pictures)


Tal Isaac Hadad, Récital pour un masseur, 2018 avec Rafael Oliveira, Eder Augusto Marcos, Paola Ribeiro et Endo Lincoln

Pour sa première exposition monographique en France, l’artiste plasticien français Tal Isaac Hadad s'entoure de masseurs, de thérapeutes et de chanteurs lyriques pour proposer de nouvelles formes d'échanges avec le public, entre installations et performances sonores. Une expérience sensorielle unique qui étudie la dimension thérapeutique et sociale de la musique, sur la scène artistique comme dans l’espace public. Un voyage visuel et sonore en cinq œuvres emblématiques dans une scénographie volontairement minimaliste pour se concentrer sur l’essentiel : l’écoute de ses propres sens.

Du 8 mars au 28 avril 2019 (inauguration le 7 mars)
Du mercredi au dimanche de 11h à 18h
Entrée (valable pour l'ensemble des expositions) 8€ - 4€ en tarif réduit (gratuit pour les - de 18 ans)


MAC Lyon

Cité Internationale - 81 quai Charles de Gaulle - Lyon 6e
Entrée (valable pour l'ensemble des expositions) 8€ - 4€ en tarif réduit (gratuit pour les - de 18 ans)
Site web

Fin des articles