Le porte-parole du gouvernement reconnaît (ENFIN) l'incohérence de la fermeture des musées

frantic00

« Les musées seront parmi les premiers à rouvrir », a confié Gabriel Attal à nos confrères du Parisien. Enfin !

« Je pense que les musées seront parmi les premiers lieux à rouvrir. J'avoue avoir du mal à expliquer qu'on puisse aller dans un Sephora, mais pas dans un musée », a finalement reconnu le porte-parole du gouvernement le 7 mars dernier lors d'un entretient accordé au Parisien. Malheureusement aucune date n'a encore été fixée...

La culture à l'abandon

Alors que les appels à l'aide provenant du monde de la culture se multiplient, le porte-parole du gouvernement a décidé de s'exprimer. Bien qu'il admet les incohérences de certaines décisions politiques et qu'il évoque la mise en place d'un possible protocole sanitaire dans les lieux culturels – tels que des jauges réduites et la mise en place d'un "référent Covid" afin de garantir le respect des gestes barrières –, il semble que ses déclarations soient dans la même veine que celles de Roselyne Bachelot un mois plus tôt : un discours qui laisse espérer sans trop se mouiller. 

Une réouverture conditionnée

Alors que 23 départements ont été placés sous surveillance renforcée, la ministre de la Culture a conditionné la réouverture des monuments et musées à une « décrue » des contaminations. Une perspective réjouissante que l'on pourrait espérer pour la mi-avril si les projections du gouvernement se réalisent. En attendant, Gabriel Attal promet « un soutien financier assez fort pour permettre au plus grand nombre de Français d’y avoir accès ». Allez, tenez bon les Bonbons !


La queue devant le Bon Marché un jour avant sa fermeture. © iStock

Fin des articles