Le Petit Ogre, le resto cosmopolite qui ouvre l'appétit dans le 3e

© Camille Simonet

Petit cocon chaleureux situé non loin de la Part-Dieu, Le Petit Ogre est dans le viseur du Bonbon depuis quelques temps déjà. On a joué le Petit Poucet, juste pour vous.

Ça faisait déjà pas mal de temps qu’on observait Le Petit Ogre du coin de l’œil. Véritable crush culinaire à la Rédac', on a pas mal stalké ses cartes sur les réseaux. Au bout d’un moment, on a cédé aux avances gourmandes du menu du mois d’août. C’est comme ça que ça fonctionne dans ce resto’ : le menu change chaque deuxième semaine du mois. Il est posté directement sur la page Facebook, histoire de faire baver allégrement son public (et donc nous).

C’est avec un entrain non dissimulé, tel un amoureux transi de la gastronomie, que l’on s’est dirigé rue de la Bannière dans le 3e, bien décidé à en découdre avec les plats proposés... Et on n’a pas été déçu.

Déclinaison d’entrées estivales

Au petit Ogre, chaque menu éphémère est composé de trois entrées, trois plats principaux (une viande, un poisson et un plat végé’) et de trois desserts. Tout ce beau monde est renouvelé chaque mois, ainsi que les accords mets-vins et les cocktails avec et sans alcool. Autant vous dire que si l’on pouvait s’y rendre tous les mois, on le ferait !

On a choisi de prendre le menu à 32 € qui comprend les trois entrées (en petite quantité mais au moins pas de frustration), un plat et un dessert au choix. Entre la mousse de tomate servie avec de la glace à la moutarde, le croustillant de veau à la crème de massalé et la sandre à la mousse d’algues, notre estomac s’est pâmé comme jaja.

Gros coup de cœur cependant pour la glace à la moutarde, sorte d’entrée-dessert salé qui n’est pas sans rappeler la glace au roquefort dans le Vieux Lyon.

Saumonissime

Pour le plat, j’ai eu le coup de foudre pour le Saumon sauvage, laqué au soja et adouci au sirop d’érable, accompagné d’une ceviche. Ce penchant gustatif s’est vérifié une fois la première bouchée savourée.

Rien de meilleur qu’un saumon bien cuit et sublimé originalement. C’est là tout le concept du Petit Ogre, des ingrédients de qualité et de saisons, transformés de manière délicieusement farfelue par Jules, le chef du restaurant.

Il nous a d’ailleurs rendu une petite visite lors du repas. Un petit plus convival non négligeable pour essayer d’éclaircir, avec lui, quelles épices se cachent derrière chacune des émulsions présentées.

En dessert, je me suis laissée séduire par le riz au lait « de son enfance » qui était parfumé de figues. Une petite bombe sucrée qui nous a pas fait regretter d’avoir chavirer à la cuisine du monde du Petit Ogre.


Le Petit Ogre

15 Rue de la Bannière - Lyon 3e
Du mercredi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30 / mardi soir
Plus de détails