Poppers : qui sont ces gens qui en respirent des litres et des litres ?

Sans ça, rien ne va. C'est très clair, cette petite bouteille magique fait le bonheur de tout un tas de fêtards et/ou d'adeptes de sexe débridé qui en respirent les effluves pour le plus grand bonheur des bureaux de tabac et des épiciers de Pigalle. 


Euphorique, indispensable et résolument vintage, le Poppers avait pourtant été interdit dans les années 90 jusqu'à ce qu'une décision du Conseil d'État, en 2003, annule l'arrêté d'interdiction, car aucune étude ne pouvait prouver que les substances contenues à l'intérieur (nitrites d'amyle, de pentyle, de butyle ou de propyle) étaient dangereuses pour la santé. Ouf, la France allait enfin pouvoir se remettre le cerveau à l'envers ! 

Mais du coup, qui sont ces gens qui s'amusent à se foutre le nez au-dessus de ces petites bouteilles – et qui furent un temps vendues aux US comme parfum d'intérieur afin de contourner la législation – qui provoquent une euphorie générale et qui, parfois, surtout le matin, provoquent des maux de crâne généralisés, si ce n'est plus ? Eh bien laissons-en quelques-un.e.s nous expliquer ce qui les pousse à se foutre la tête en l'air l'espace de quelques secondes. 




Nathalie 

Pourquoi prendre du Poppers ?

Pourquoi pas en prendre ? J'en prenais surtout lorsque j'étais adolescente car ça a un effet rapide qui monte tout de suite. Et j'aimais bien être sous l'emprise. Dernièrement j'en ai pris en soirée pour rigoler avec des amis. Les effets sont toujours les mêmes, c'était bien drôle. Le seul bémol, autre que l'envolée des neurones, c'est quand j'en prends trop, j'ai une croûte qui se forme en dessous de mon nez... Très désagréable!

Pour toi, c’est une drogue ?

Autant que le White Spirit et la colle.

Est-ce que tu pourrais concevoir une soirée sans ?

Oui, j'en prends occasionnellement.

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

En journée également, pour avoir un petit hit ! 

Un petit souvenir marrant ?

Quand j'étais ado, j'en prenais et j'écoutais du Mr. Oizo à fond ! Lors de ma dernière soirée poppers, je faisais tourner le flacon à plein d'amis. Entre chaque snif d'amis, j'en prenais un aussi. Autant dire que le lendemain j'avais une belle croûte sous le nez ! 




Laura

Pourquoi prendre du poppers ?

L'intérêt du poppers c'est que ça défonce pas mal et très vite. Et puis ça rend hilare mais aussi comme c'est très court, ça redescend très vite, et tant mieux parce que pour ma part rester 2 heures ou plus perché sous poppers, je trouverais ça insupportable.

Pour toi, c'est une drogue ? 

Pour moi, oui, c'est une drogue puisque c'est psychoactif, donc ça défonce.

Est-ce que tu pourrais concevoir une soirée sans ? 

Bien sûr que je conçois une soiree sans !

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

Jamais test avec le sexe, mais ça doit être fun.

Un petit souvenir marrant ?

Pour le souvenir insolite, j'ai arrêté d'en prendre après une période où j'en ai pris beaucoup tous les jours et en fait après, dans la journée, sans en avoir pris, je sentais l'odeur qui me hantais et ça m'a dégoûté. Ça a duré un petit peu et c'est parti, heureusement. Du coup ça me tentait plus. Voilà !


Coché

Pourquoi prendre du Poppers ?

Pour amplifier une montée d’une autre substance, ça met un coup de boost, ça fait circuler le sang et les molécules partout dans ton corps. Ou pendant une fête, pour ce petit côté ivresse puissante mais très temporaire. Faut savoir qu’il y plusieurs poppers différents, l’amyl, le pentyl, le butyl et le propyl (et ses iso-*), qui ont des effets un peu différents : le propyl, c’est le plus courant, le plus court, et celui qui donne souvent des maux de tête ; le pentyl, c’est rare, et vénère, parfois ça va jusqu’a déformer la vision, ça dure plus longtemps et ça ne rush pas autant. Eviter le propyl seul, préférer les mélanges à base de pentyl ou d’amyl

Pour toi, c’est une drogue ?

Dans le sens où ça modifie ton comportement et ton état, oui. Après, c’est loin d’être la pire.

Est-ce que tu pourrais concevoir une soirée sans ?

Carrément, c’est plutôt vu comme un plus, un petit bonus. J’en achète rarement, d’ailleurs, et j’en refuse souvent aussi.

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

Ça m’est arrivé. Suffit d’ouvrir une bouteille et de la poser pas trop loin du lit et laisser la volatilité du produit faire le reste … C’est plus diffus comme effet, on est loin du gros rush d’une inspiration directe mais pour la baise, c’est pas mal : t’es plus tactile, t’as chaud et ça retarde l’ejaculation.

Raconte-moi un petit souvenir marquant !

Quand j’avais mis une bouteille de poppers ouverte entre les platines et la table de mixage, et que le Dj commençait à partir bien loin, en respirant sans le savoir les vapeurs a plein nez.




Sarah 


Pourquoi prendre du poppers ?

Je prends du poppers de temps à autre parce que ça me donne des fous rires et que ça ne dure pas longtemps, c'est moins contraignant qu'une drogue qui va m'empêcher de dormir par exemple.

Pour toi, c'est une drogue ?

Non, ce n'est clairement pas une drogue ! 

Est-ce que tu pourrais concevoir une soirée sans ? 

J'ai des potes qui sont accros mais ce n'est pas mon cas. Je n'en prends que quand je suis avec ces potes en particulier donc oui je passe des soirées sans. Mais si je les croise en pleine après-midi ou qu'on déjeune ensemble il va y en avoir et ça va être trop marrant.

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

Pas dans ma vie sexuelle, faut pas déconner ! 

Raconte-moi un petit souvenir marquant !

Justement avec ces amis, on dînait, ils ont fait leur poche et là, ceci est apparu...



Elenight

Pourquoi prendre du poppers ?

Au début je prenais du poppers pour déconner comme ça parce qu'en soirée c’est toujours cool, puis en fait cette année ça m’a permis de ne plus taper, ahah. J’ai toujours mes poppers sur moi et avec de l’alcool c’est bon, je profite de ma soirée jusqu’au bout ! 

Pour toi, c'est une drogue ?

Non, ce n'est pas une drogue, mais je pense que mon utilisation aussi fréquente en fait peut être une drogue, parce que j’en achète vraiment tout le temps, ahah !

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

Je détourne son usage donc non je ne l’utilise pas pour des usages sexuels, mais juste pour l’effet euphorisant que ça me produit.

Raconte-moi un petit souvenir marquant !

J'étais à la soirée Organik, bourrée et popperisée. J’ai surnommé mes deux flacons de poppers Jonny et Hallyday, ok ? Et mdr, pendant la soirée je perds les deux... Du coup, trop pleine d'émotions, je vais au backstage et je commence à pleurer toute seule mdrrrrrrr (alors que moi je suis la fofolle, je rigole tout le temps, je pleure jamais donc trop bizarre pour les gens de me voir pleurer tu vois). Et là y'a deux mecs, si mes souvenirs sont bons, qui viennent me voir et me demandent pourquoi je pleure. Et je leur réponds : « RIP Johny et Hallyday, comment je vais faire maintenant qu’ils sont plus là, je vais jamais finir ma soirée ». Et en fait tellement je pleurais y'a eu quiproquo et les mecs pensaient que j’avais perdu deux proches ! Du coup, ils me demandent perplexe pourquoi je pleure et je leur dis que j’ai perdu mes 2 poppers mdr, et là ils m’ont sorti : « Attends, pause, tu pleures parce que t as perdu tes deux poppers ? », puis ils ont explosé de rire, j’ai retrouvé un poppers par terre et j'ai retrouvé mon sourire !




Christian


Pourquoi prendre du poppers ?

Et toi, pourquoi t'es "journaliste" ? Quelle question conne sérieux. Je prends du poppers pour oublier que je respire des pots d'échappement toute la journée, voilà. Et si ça m'aide à m'évader, c'est tant mieux.

Pour toi, c'est une drogue ?

Ouais, grave. J'en prends tout le temps. Je ne peux pas m'en passer. Je les vole parce que mon budget poppers a pris le pas sur tout le reste - la bouffe, l'appart', l'alcool. 

Il t’arrive d’en prendre ailleurs qu’en soirée, notamment dans ta vie sexuelle ?

Je n'ai plus de vie sexuelle. Et puis d'abord, même si j'en avais une, je ne la raconterai pas sur Le Bonbon. Fin de la discussion. 


Bonus : Cathy

Je prends du Poppers, je vomis, fin de la story.

Fin des articles