Parraine un bébé cochon grâce à ce sanctuaire qui les sauve de l’abattoir

Depuis 2005, le refuge Groin Groin, dans le Pays de la Loire, sauve et offre une nouvelle vie à des cochons rescapés des abattoirs, des élevages, de la maltraitance ou de l’abandon. La bonne nouvelle, c’est que tu peux aider l’asso en parrainant un petit cochon trop mignon.

À l’approche des vacances, de nombreux animaux sont abandonnés aux associations. On connait le problème des abandons de chiens et chats, mais pas seulement. Et si cet été, on faisait une bonne action pour aider les animaux, pour une fois ? Voici le refuge Groin Groin, entièrement dédié au sauvetage d'animaux d’élevage, exploités pour leur chair, leur lait et leurs œufs, et qui s’occupe au quotidien d’une centaine d’animaux rescapés des abattoirs, de la maltraitance ou de l’abandon dont des cochons, des poules et poulets, des dindes et dindons, des vaches, des ânes, des chevaux et poneys, des chèvres... et même des chiens et des chats ! Ultra militant, le refuge porte des valeurs antispécistes fortes et permet aux animaux sauvés de vivre en liberté dans des prés qu’ils partagent avec leurs congénères.

 
Parrainer un cochon nain pour lui sauver la vie

C’est là que tu interviens : depuis 2005, le refuge, qui s’étend sur 12 hectares, a recueilli plus de 2 000 animaux – ça en fait des bouches à nourrir. Pour la centaine d’entre eux encore présente aujourd’hui, il faut de la nourriture, des soins, du nettoyage et beaucoup, beaucoup d’amour. Bref, des moyens ! Groin Groin propose donc une belle manière de venir en aide au refuge : choisir un des animaux rescapés du refuge et le parrainer pour lui offrir une vie digne de ce nom, sans exploitation.

« Le parrainage est un don qui couvre une partie des frais liés à l’hébergement, l’alimentation et les soins vétérinaires d’un animal du refuge. Le montant des parrainages est libre et l’objectif est ainsi de permettre au refuge d’avoir la capacité financière d’ouvrir de nouvelles places pour d’autres rescapés. »

Il existe autant de situations différentes que d’animaux : des cochons échappés des camions de transport ou des élevages, des éleveurs qui arrêtent leur activité pour des raisons éthiques, des saisies pour cas de maltraitance… Tu peux choisir de faire un don unique ou régulier et c’est parti ! Après ton don, tu reçois un certificat de parrainage et tu reçois très régulièrement des nouvelles de ton filleul. Tu peux même lui rendre visite lors des Happig Days et le couvrir de câlins. Alors, qui te fera craquer ? Plutôt Barney, cochon nain déterminé et calme autrefois délaissé par sa famille, Hagrid, bébé cochon recueilli avec sa famille cochon (« la famille Potter »), ou Gertrude, trouvée vivante dans un sordide enclos boueux en Normandie ?

Fais une bonne action, parraine un cochon.

Plus d'infos

Fin des articles