Insolite : passez une nuit dans une maison de Hobbit dans les Hauts-de-France

unsplash

La Comté, vallée paisible de la Terre du Milieu, où de charmantes maisons sont construites à même les colines. Franchement qui n'a jamais rêvé de vivre comme les Hobbits ? Figurez-vous que dans les Hauts-de-France, il est tout à fait possible de passer une nuit dans une maison de Hobbit et se prendre pour Bilbo ! 

Le Nid dans les Bruyères vous propose de passer un séjour insolite en pleine nature. Situé en Picardie, dans l'Aisne, le camping propose de loger dans des cabanes toutes plus originales les unes que les autres mais aussi dans des maisons de hobbit. Ces trois logements sont appelés des "cachettes". 

"Les cachettes ont fait l'objet de beaucoup de réflexion : elles s'inspirent des cabanes de "hobbit", ces personnages que l'on retrouve dans le film Le Seigneur des Anneaux inspiré du roman de Tolkien. Nichées à fleur de terre, ces cachettes sont conçues comme des petites huttes tout confort dont la conception et la réalisation a sollicité des centaines d'heures de travail : les murs sont en paille recouverts de chaux (le tout réalisé à la main)." Le tout est recouvert de gazon afin de se fondre dans la nature. 

Il existe donc trois "cachettes" : 

  • La cachette de Bilbo : cachée à fleur de terre, lumineuse, elle vous emmène dans une autre dimension pleine de sérénité et de magie. 
  • La cachette désirée : toute en rondeurs, dans son décor rose, bois et blanc, elle vous invite à vivre caché, comme seul au monde en plein cœur de la nature.
  • La cachette des fées : réalisée en chêne, elle est aussi magique et féerique que les deux autres ! 

Chaque maison possède sa cuisine, son espace salon, sa salle de bain et sa chambre ! Vous pouvez même vous faire livrer des paniers repas en supplément. Trois possibilités s'offrent à vous : le panier campagnard, le panier gourmet ou le panier suprême !

Alors, prêt à rencontrer la Communauté de l'Anneau ?

Le Nid des les Bruyères
37 Rue du Château, 02130 Fère-en-Tardenois
Site web

Fin des articles