[REVUE] Isn’t it Romantic, une escroquerie ?

Annoncée comme une rare anti-comédie romantique, il a bien fallu que l’on jette un coup d’œil à Isn’t it Romantic pour approuver ce label ou non. On vous dit ce qu’on en a pensé.

De la part des ricains, il était curieux d’entendre parler d’une comédie romantique allant à l’encontre de tous les schémas mis en place par Hollywood. D’autant plus quand le film appartient à la grande usine Netflix. On n’a pas envie d’être mauvaise langue, mais rien de tout ça ne sonnait très anticonformiste. Et pourtant…

Attention, on ne parle pas non plus d’une rom-com révolutionnaire, bouleversant le genre de A à Z. Non, notre propos tâchera d’être beaucoup plus nuancé. Toutefois, il faut admettre que la mission est en partie remplie.

Pour les quelques non-abonnés à la plus grosse plateforme de stream, pas de panique, on vous résume l’intrigue. Dans Isn’t it Romantic, Natalie (Rebel Wilson) tombe dans le coma suite à une agression. Dans ce laps de temps, sa vie devient une de ces comédies romantiques qu’elle vomit d’ordinaire. L’occasion de se moquer ouvertement de tous les leitmotivs populaires. Mais est-ce que ça marche réellement ?


À première vue : on dit oui !

Le modèle adopté pour construire cette critique du genre est on ne peut plus intelligent. Par le biais de la mise en abyme, le spectateur est confronté à une comédie romantique dans la comédie romantique. Le créneau du coma de l’héroïne est correctement utilisé comme point de rupture. En effet, l’introduction du film est prétendument ancrée dans la norme : Rebel Wilson se réveille dans un appartement médiocre, est traitée avec peu de respect par ses collègues, en plus des attaques ponctuelles sur son physique qui débutent dès l’incipit avec sa propre mère.

revue-critique-isn-t-it-romantic-film-netflix

Bien entendu, ce tableau est installé pour être contrecarré lors de la transition née de sa perte de connaissance. Dès lors, elle se réveille dans une version édulcorée de sa vie, guidée par les préceptes de la rom-com. Ainsi, sa morphologie n’est plus le fruit des moqueries, son appartement est à l’image de la New-Yorkaise branchée des fictions, les rues de la grosse pomme sont remplies de fleurs et l’archétype du beau-gosse, Blake (Liam Hemsworth), n’est plus méprisant avec elle mais complètement épris.

revue-critique-isn-t-it-romantic-film-netflix

À partir de là, tous les clichés ambiants sont surlignés et moqués par l’héroïne. Elle entend sa propre voix-off, se déniche un meilleur ami gay… Mais surtout, elle pointe du doigt les plus grandes incohérences habituelles, comme lorsque Blake écrit son numéro en désordre sur les pétales d’une rose ou l’invite à dîner le soir-même sans lui donner aucun détail quant à l’adresse ou l’heure du rendez-vous.

On rit et on est contents qu’il soit enfin question de tourner en dérision ces codes sur lesquels ont pourtant été bâtis des classiques comme Pretty Woman (mentionné dès la première scène) ou Notting Hill (abordé également).

Oui mais voilà, ici et là, on remarque que le contrat n’est pas totalement honoré. Sortez votre loupe avec nous…


Mais à y regarder de plus près… [SPOILER]

Dans une des scènes de l’introduction du film, le personnage de Natalie énumère avec assiduité tout ce qui la révulse dans les comédies romantiques. Il s’agit notamment de la rivalité entre femmes, du manque de diversité ou encore de l’utopie de l’amour éternel.

Malheureusement, bien que le film s’en moque, il ne peut pas passer à côté de ces fondamentau parce que... c’est une comédie romantique merdum du merdum ! Et même en voulant émettre une critique du genre, le film ne peut complètement s’en libérer puisqu’il y appartient.

Ainsi, Isn’t it Romantic tente tant bien que mal de s’adonner à un jeu de funambule en moquant puis adoptant des leitmotivs. Si au terme de son coma, l’héroïne se choisit elle-même au détriment des options amoureuses à sa disposition, dans la vraie vie, la trame s’achève avec une union amoureuse auprès de Josh, initialement son meilleur ami.

revue-critique-isn-t-it-romantic-film-netflix

Dans ce cas-là, la contradiction est évidente et on peut comprendre que le film joue, là, sur une ambivalence souhaitée. Par contre, dans d’autres cas, la chose est moins défendable… On pense notamment à la question de la diversité ou celle des clichés liés à la construction des personnages dans chacun des deux volets du film. Ainsi, les protagonistes interprétés par Priyanka Chopra et Liam Hemsworth, beaux as fuck, sont tous deux superficiels et hautains. À l’inverse, le duo formé par Adam DeVine et Rebel Wilson (déjà amoureux dans Pitch Perfect) écope d’attraits plus authentiques, comme si le physique avait forcément une incidence directe sur qui tu es.

revue-critique-isn-t-it-romantic-film-netflix

Sans oublier toute la sphère autour de la morphologie de l’héroïne. Il aurait été utopique de ne pas le mettre sur la table, puisqu’elle ne correspond pas à l’image commune des héroïnes de rom-coms (et c’est bien dommage d'ailleurs !). Certes, ne pas en parler aurait pu s’assimiler à du déni ; par contre, faire une ritournelle d’humour autour ne sert pas non plus.


En gros…

En gros, le contrat est partiellement rempli. On est heureux qu’une comédie romantique Netflix se joue ouvertement des principaux stéréotypes de ce genre libellé Hollywood. Cependant, Isn’t it Romantic reste justement une rom-com ricaine : elle nécessite un happy ending et des stéréotypes de personnages populaires.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Isn’t It Romantic (@isntitromantic) le

Cela dit, on dit quand même bravo ! On n'y croyait pas du tout au départ, et à l’arrivée, on applaudit la démarche. Et ce principalement grâce à une Rebel Wilson qui tient la baraque comme personne.

Fin des articles