La taille moyenne des pénis en érection a augmenté de 25% en 30 ans

undefined 23 février 2023 undefined 12h58

Flora Gendrault

Les pénis sont-ils en pleine croissance ? C’est en tout cas la découverte de ces chercheurs de l’Université de Stanford. Dans une étude publiée dans le World Journal of Men’s Health, ils se sont basés sur 75 travaux de recherche étalés sur 30 ans pour constater une augmentation conséquente de la longueur moyenne du pénis. Voici les chiffres : les phallus seraient passés de 12,2 cm en moyenne en 1992 à 15,2 cm en moyenne en 2021. 

Ce phénomène n’est pas anodin, et selon les chercheurs, il tient à différents facteurs préoccupants : une exposition prolongée à des produits chimiques (des travaux supplémentaires sur les perturbateurs endocriniens pourraient être entrepris), un mode de vie sédentaire ou encore une mauvaise alimentation. Drôle de conséquence. 


Quel impact sur la fertilité ?

Pour certain·e·s spécialistes, il y a de quoi se réjouir : la longueur du sexe pourrait avoir une influence sur la fertilité, et ainsi, un petit pénis pourrait compliquer la conception d’un enfant. Une science qu’il faut prendre avec des pincettes puisqu'elle ne fait pas l’unanimité chez les professionnels, d’autant plus que sur la même période, les pénis se sont peut-être allongés, mais le taux de fertilité est, lui, à la baisse. Même dynamique pour les taux de testostérone, le nombre de spermatozoïdes, et la libido

Bref, ce sujet n’est pas si anecdotique que ça : Michael Eisenberg, coauteur de l’étude, conseille même de le prendre très au sérieux. « Un changement global dans le développement doit nous interroger, car notre système reproductif est l'un des éléments les plus importants de la biologie humaine. Un changement aussi rapide peut indiquer que quelque chose de puissant est en train d'arriver à nos organismes. »