Secret d'histoire #1 : la place des Quinconces

Avec ses 12 hectares, dont 6 d’espaces verts, l'esplanade des Quinconces remporte le titre de plus grande d'Europe. Une taille notable, et une histoire singulière... Savez-vous pourquoi nous jouissons d'un tel terrain vierge en bordure de Garonne ? Non ? On vous explique.


Non, ce vaste espace n'a pas été laissé en friche pour accueillir manèges et vendeurs de churros deux fois par ans. Ni pour heberger quelques brocanteurs à l'occasion d'une foire annuelle aux meubles retro. Et, bien qu'elle soit un terrain de pétanque tout à fait acceptable, la plus grande place d'Europe n'avait pas non plus pour vocation originelle d'accueillir les boulistes du dimanche.

Le terrain a porté l'un des édifices le plus imposant de France, une gigantesque fortification baptisée le Chateau Trompette. Sans aucun lien avec l'instrument, son nom vient du ruisseau Tropeyte, qui traversait le quartier avant l'érection du Chateau.

Au millieu du XVe siècle, après 300 ans d'occupation anglaise, Charles VII decide de renforcer les fortifications de la ville de Bordeaux. Le roi de France fait alors bâtir le fort du Ha et ce chateau Trompette. Cette construction protégeait la ville d'une invasion extérieure mais avait aussi pour fonction de canaliser Bordeaux, en proie à des révoltes populaires. Dans ce même but, la fortification fut renforcée au XVIIe siècle sous les ordres de Louis XIV. Le Roi missiona son ingénieur, un certain Vauban, pour réaménager cette citadelle. 

Au XIXe siècle, les révoltes s'appaisent : le Chateau Trompette est donc privé de sa fonction première. Vendu par louis XVI, il sera carrément détruit de 1818 à 1828. La place est aménagée sur l'ancienne citadelle, afin de relier le centre-ville au quartier des Chartrons, alors cœur du commerce du vin. Des arbres y sont plantés, en quinconce, d'où le nom de la place.

Fin des articles