Quels sont les trois M de Bordeaux ?

T'es Bordelais depuis belle lurette, tu sais distinguer un rouge d'un rosé, un canelé d'un autre canelé, une poche d'un sachet mais tu ne sais pas ça ? Ou tu viens d'arriver et tu veux déjà te la péter ou bien t'intégrer ? Cette leçon d'Histoire va t'aider à briller. Voici les 3 M de Bordeaux la Belle.

Montaigne, 1533-1592 

Le premier M, c'est Michel de Montaigne, magistrat au Parlement de Bordeaux puis maire de la ville. Notre star du 16e a écrit notamment une oeuvre mondialement connue : Les Essais. Mais c'est dans sa Tour, en Dordogne, à une heure de la Belle endormie qu'il aimait se réfugier pour penser, écrire et méditer...Si tu veux t'inviter chez lui, c'est possible grâce à des visites guidées organisées toute l'année.

Château de Montaigne

Montesquieu, 1689-1755

L'auteur qui nous rappelle nos meilleurs souvenirs de cours de Français a marché sur nos pas, dans nos rues, dans notre quartier. Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (avoue, tu ne savais pas tout ça ! ) a lui aussi exercé au Parlement de Bordeaux. Mais il résidait à la campagne, dans son magnifique Château de la Brède, lui aussi ouvert aux visiteurs aujourd'hui. Pour la petite anecdote, les nombreux livres de son immense bibliothèque ont dû être transférés à la BNF car le plancher manquait de s'écrouler...

Château de la Brède

Mauriac, 1885-1970

Le dernier M mais pas des moindres, c'est François Mauriac, un autre illustre écrivain, né au 86 rue du Pas-Saint-Georges à Bordeaux, juste à côté de l'Apollo. Il a ensuite fait ses études dans une institution bordelaise: Grand-Lebrun à Caudéran. Un destin qui l'a conduit à décrocher le prix Nobel de littérature en 1952. Chapeau.