Les M&M’s, jugés trop « woke », vont disparaître

Qui aurait cru que les « spokecandies », des petites cacahuètes sur pattes de toutes les couleurs, pouvaient faire autant de bruit ? Ces personnages à l’apparence innocente ont multiplié les polémiques depuis un an, au point que le confiseur M&M’s décide de renoncer à les utiliser dans ses publicités. Pour les remplacer, une nouvelle égérie : l’actrice Maya Rudolph. 

Le début des ennuis pour les « spokecandies » commence il y a un an, lorsque Green, le personnage vert, voit ses traditionnels talons remplacés par des baskets. Tucker Carlson, animateur star de Fox News aux émois réactionnaires fréquents, avait trouvé ce choix vestimentaire « moins sexy », faisant potentiellement de Green « une lesbienne ». Oui, vous pouvez souffler. 

Le progressisme de M&M’s mis à rude épreuve 

En septembre dernier, le confiseur créé le personnage de Purple afin de représenter « l’acceptation et d’inclusion ». Précisons que le violet est la couleur qui symbolise les combats féministes. Une nouvelle fois, Carlson râle : cette décision est trop « woke », mot qui désigne la lutte contre les formes de discriminations envers les minorités. Rebelote en janvier, la polémique est ravivée lorsque la marque commercialise un paquet en édition limitée ne contenant que les couleurs des personnages féminins (Green, Brown et Purple). La marque est définitivement pointée du doigt à cause de la politisation excessive de ses petites cacahuètes. Il en faut peu pour faire trembler les réac’. 

Le confiseur réagit dans un communiqué

Hier, M&M’s a diffusé un communiqué sur les réseaux sociaux s’étonnant des proportions prises par les événements. « Même les chaussures d’un bonbon peuvent diviser », déplore le confiseur, qui n’avait pas l’intention de diviser mais plutôt de « rassembler les gens ». Les « spokecandies » sont donc écartés « pour un temps illimité ». L’égérie de la marque sera désormais Maya Rudolph, révélée pour ses interventions humoristiques dans le Saturday Night Live.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par M&M'S (@mmschocolate)

Un spot de pub choc au prochain Super Bowl ? 

Un doute subsiste quant à la publicité qu’est censé diffuser M&M’s lors de la mi-temps du Superbowl, le 12 février prochain. En 2021, elle mettait en scène un homme offrant un paquet de M&M’s à une femme, sa manière de se faire pardonner pour avoir fait du mansplaining. En 2023, on peut donc s’attendre à un spot de pub aussi provocateur, et si les conservateurs décident de ne plus manger de M&M’s, ben ça en fera plus pour nous. 

Fin des articles