« Nobody knew you're a dog » : la nouvelle expo de la Base sous-marine

Jeudi 23 mars, des centaines de Bordelais ont défilé à la Base sous-marine afin de vernir l’exposition « Nobody knew you're a dog » signée Romain Tardy. Grâce à une scénographie où se mêlaient arts numériques et différentes ambiances sonores, la traversé du colosse de béton s’est muée en un voyage audio-visuel saisissant.

Après le photographe Gérard Rancinan c’est au tour de Romain Tardy d'exposer ses installations dans l’ancien bunker. Habitué à habiller les scènes grâce au mapping vidéo, ce pionnier du vjing exporte, depuis les années 2000, son savoir faire hors des sentiers battus. Du jardin d’Oaxaca au Mexique à la Halle du Centenaire en Pologne, il rivalise de techniques contemporaines pour poétiser le réel. Adoubé dans le monde des arts numériques, cet artiste des temps modernes a installé une rétrospective de son univers ….à la Base sous-marine! 



Dj set, mousses bien fraiches et présence de l'artiste...tous les ingrédients étaient réunis, ce jeudi 23 mars, pour fêter en grande pompe l'évènement culturel de ce printemps. Jusqu'à minuit, les Bordelais ont défilé pour l'inauguration de : « Nobody knew you're a dog ». (Personne ne savait que tu étais un chien). Cet intitulé vous parle peut être... Il s'agit d'un détournement d'une légende d’un célèbre dessin de presse de Peter Steiner: "On the Internet, nobody knows you're a dog". Parue en 1993, la caricature représentant deux chiens qui discutent face à un ordinateur, mettait déjà en lumière des problématiques liées à l'utilisation massive d'internet. C'est donc à travers une expérience immersive que le scénographe Romain Tardy nous propose sa réflexion autour de la dématérialisation du monde.

Le voyage débute par la traversée d'un "light corridor" qui vous téléporte dans l'entrée d'une discothèque underground -petit clin d’oeil à ses débuts en club-. Se confrontent ensuite l’omniprésence des réseaux sociaux, le design digital et la présence récurrente de notre ami Google. Le pinceau devient une souris et les toiles des écrans inondées de messages audio-visuels. Plongées dans la pénombre, les pièces se dévoilent grace à des jeux de lumières et des mélodies planantes... C’est certainement les rétines éblouies que vous sortirez de cette exposition digne d’un film de science-fiction.

À découvrir jusqu’au 21 mai !

Base sous-marine
Boulevard Alfred Daney -Bordeaux
Du 24 mars au 21 mai 
Du mardi au dimanche de 13h30 à 19h
Fermeture les lundis et jours fériés
Tarif plein 5€
Tarif réduit 3€

 

Fin des articles