Un street-artist s’amuse à détourner les panneaux routiers bordelais

La saison de street-art est lancée à Bordeaux. Et pour l’occasion, on vous présent Clet, l’artiste urbain qui s’amuse à customiser ls panneaux de signalisation. C’est beau, c’est rigolo et ça nous fait une raison de plus d’adorer notre ville.


De loin, on croit apercevoir un banal sens interdit. Mais en s’approchant un peu, on distingue « La liberté guidant le peuple » le célèbre tableau d’Eugène Delacroix, qui enjambe la barre horizontale. Ce détournement, on le doit à Clet, un street-artiste qui s’est fait maître dans l’art de customiser les panneaux de signalisation.

Après avoir sévi dans de nombreuses villes européennes, Clet a décidé de s’attaquer à Bordeaux, capitale de la Gironde. Et l’artiste a de la suite dans les idées. Verre de vin qui coule, os de chien, guitariste ou encore cages de foot, l’artiste donne un nouveau sens à des panneaux d’origine bien strictes et ternes. Clet ne respecte pas les codes, et surtout pas le code de la route.

Au total, Clet a retouché une cinquantaine de panneaux à travers la ville, notamment entre la base marine et l’Utopia... Saurez-vous les retrouver ? A vous de jouer maintenant !

Sa page Facebook