Bientôt la pire période pour les natalophobes, ou ceux qui détestent Noël

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas et la ville revêt déjà ses plus belles décorations de Noël. Un moment magique pour beaucoup d’entre nous mais qui peut s’avérer être un véritable cauchemar pour d’autres. Si vous ressentez un stress intense à cette période de l’année, il est probable que vous soyez natalophobes.

Pour beaucoup de vos proches, les fêtes de fin d'année sont attentues avec impatience. Seulement voilà, sans vraiment savoir pourquoi, une profonde angoisse s’empare de tout votre corps rien que de penser à Noël. Alors il faut qu'on vous le dise, mais vous faites certainement partie du club très fermé des natalophobes. Quoi qu’il en soit, si vous êtes victime de cette peur irrationnelle ne vous en faites pas… Vous n’êtes pas seuls à souffir.


Quand Noël rime avec angoisse

Les films de Noël mielleux, les guirlandes, les illuminations psychédéliques, la course aux cadeaux, les repas en famille… Autant de facteurs qui provoquent chez vous un stress intense impossible à contrôler. Ce phénomène dont vous souffrez s’appelle la natalophobie. Cette peur irrationnelle mais bien réelle peut apparaître plusieurs semaines avant les fameuses fêtes de fin d’année. À cette période précise du calendrier, les natalophobes ressentent de l’angoisse, une irritabilité, de la tristesse, ont des troubles digestifs et même des éruptions cutanées. Bref, vous vous sentez (très) mal, mais pourquoi ?

Cette détresse psychologique peut se caractériser par la peur de la solitude, des difficultés financières ou la crainte des conflits familiaux. Mais cela peut également provenir d'un événement traumatique associé à cette période tel que le deuil. Alors pour vous sentir mieux, l’important est d’identifier la cause du mal-être. En consultant un psychologue, vous pourrez mettre le doigt sur ce traumatisme et profiter sereinement de cette période de Noël tant redoutée.

Fin des articles