Philippine Delaire : la comédienne bordelaise qui ensoleille Instagram

A 25 ans seulement, cette bordelaise de pure-souche collectionne les atouts pour nous faire craquer. Solaire, attachante, candide, drôle et désopilante, Philippine fidélise près de 8 500 abonnés Instagram en publiant chaque semaine une vidéo comique. Un rendez-vous que l'on attend avec impatience. 

La rédaction du Bonbon Bordeaux est partie à la rencontre de Philippine Delaire, jeune humoriste de chez nous qui connait un succès grandissant sur les réseaux (+ 5000 abonnés pendant le confinement). Dès les premiers instants, on devine chez la jeune femme une joie de vivre, une naïveté et une bienveillance ravissante. Vêtue d'une chemise à fleurs colorée, d'un pantalon rose pâle et d'une paire de converse (simple mais efficace), on se laisse enivrer par la simplicité et la douceur de la citadine au style Ferret Capien. 

La comédie : sa Madeleine de Proust

Depuis toujours, la jeune femme est passionnée de comédie. Et si elle s'est essayée à un cursus en psycho en passant par la faculté de Paris, elle revient très vite à son premier amour : la comédie et le montage. En 2018, cap sur les Cours Florent où elle étudiera les bases fondamentales du métier, option "impro" en plus pour apprendre à se désinhiber. Seulement voilà, comme elle le dit si bien, "la formation est passionnante mais personne ne vient nous chercher à son issue. Il faut savoir se démarquer". 

C'est ainsi que naissent les premières vidéos de Philippine, courtes mais intenses. Dans ces séquences d'une minute (pas plus), la jeune femme interprète des personnage caricaturaux que l'on adore détester. Parmi eux : "Nath" la parisienne bobo égocentrique détestable à souhait, "Camille" l'hyper-sensible nevrosée, "Pat-la bonne patte" toujours au cœur de situations désagréables ou encore "Caro" la copine astrologue en carton. Et tous nous feront, sans nul doute, penser à quelqu'un de notre entourage dont on adore se moquer. 

Voir cette publication sur Instagram

Nat va devoir passer ses vacances d’été en France : ça va pas du tout • #frenchhumour #summer2020 #comique #videodrole #fourire #philippinedelaire

Une publication partagée par Philippine Delaire ? (@philippinedelaire) le

Une hypersensible, innocente à l'esprit clairvoyant

Et si ces vidéos sont aussi addictives, c'est grâce à son sens aiguisé de l'observation. Toujours à l'affût des moindres situations de la vie quotidienne (jusqu'aux bribes de conversation de passants), avec un regard un brin moqueur (mais jamais dénigrant), Philippine est toujours armée de son téléphone et de l'application "Notes" qu'elle alimente quotidiennement. Elle tire son inspiration autour d'elle, en observant sans cesse le monde environnant. Forte de son hyper-sensibilité et de son autodérision, elle arrive à interpréter les attitudes les plus insupportables avec innocence. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la blondie ne lésine pas sur les efforts. Chaque saynète publiée lui prend environ 3 heures (film et montage) de son temps. Jeu, Set & Match ! 

Bientôt son premier seul en scène (Reported... of course !)

Si son plaisir à jouer est aussi réel que communicatif, c’est avec une impatience innommable que nous attendons son one-woman-show "Télédrama’" qui se jouera sur la scène de la Comédie de Paris, dès la rentrée. Au programme ? 1h15 de spectacle autour de l'univers de la télé et de toutes ses entrailles. Spectacle qu'elle jouera également à la maison, à Bordeaux, à la Comédie Gallien. Aussi, la jeune prodige de l'humour a été choisie parmi les nouveaux artistes des Festivals des Fous Rires de Bordeaux 2021. En tant que comédienne fourmillant d'idées, Philippine planche encore (assez naturelle pour elle) sur d'autres projets : une chronique de radio, un second seul en scène ou encore un format court de télévision. Show must go on ! 

Voir cette publication sur Instagram

L’école à la maison ou le burnout des parents • • • #ecolealamaison #mummylife #parentalitepositive #educationpositive #philippinedelaire

Une publication partagée par Philippine Delaire ? (@philippinedelaire) le

Fin des articles