Le pass sanitaire débarque le 9 juin : tout ce qu'il faut savoir !

  • Agathe S
  • News
  • Publié le 29 Avril 2021 à 17h40

Après avoir dévoilé, ce jeudi 29 avril, le calendrier du déconfinement en 4 étapes, Emmanuel Macron a précisé la mise en place d’un « Pass Sanitaire ». Voici les situations pour lesquelles le pass vous sera nécessaire.

Enfin, on aperçoit la lumière au bout de ce (long) tunnel ! Alors qu’Emmanuel Macron a précisé le calendrier du déconfinement, il a aussi indiqué qu’un Pass Sanitaire serait mis en place dès le 9 juin.

Le Pass Sanitaire, quésaco ?

Depuis le 19 avril, tous les Français ayant effectué un test pour le Covid-19, on normalement reçu un sms ou un mail permettant d’accéder à la plateforme SI-DEP. Ensuite, un QR code, ainsi qu’une version numérique de leur résultat leur sont proposés, et seront tous deux exportables vers l’application TousAntiCovid. Dans les jours à venir, le calendrier de vaccination de chacun pourra également être enregistré dans l’application. Pour ceux qui seraient moins à l’aise avec le numérique, une version papier sera également disponible !

Quelle utilité ?

Officiellement, le pass sanitaire sera utilisé à partir du 9 juin, pour faciliter l’accès aux lieux publics accueillants plus de 1 000 personnes. Les établissements tels que les salons, foires, ou évènements sportifs pourront ainsi vérifier à l’aide du pass sanitaire (en version numérique, ou papier) que les individus sont bien négatifs ou vaccinés.

Cependant, Emmanuel Macron a tenu à préciser « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis. Par contre, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. Comme il en va de nos libertés publiques, le Parlement se saisira de la question. Le débat doit être ouvert. »

Ce pass sanitaire pourra également être réclamé aux touristes voulant rentrer sur le territoire français. L’Assemblée Nationale doit examiner le projet à partir du 10 mai prochain, pour une entrée en vigueur début juin.

Fin des articles