Marie s'Infiltre à Bordeaux : un portrait rieur de la ville et ses habitants

La vidéo date du mois de décembre, mais on ne s'en lasse pas. Il y a quelques mois, la renversante Marie s'Infiltre arpentait les rues de Bordeaux à la rencontre de ses habitants. Et c'est toujours avec le même soupçon d'ironie dans la voix, le regard rieur et le ton moqueur qu'on lui adore que l'affabulatrice a dressé un portrait satirique de 12 minutes de la capitale Girondine. À revoir sans modération ! 

On l'a vu perturbé le court de la dernière Fashion-Week de Paris, semer la pagaille lors d'un meeting du Front National ou encore demander au chef de l'Etat "pourquoi tant de haine" au sujet des dernières manifestations des Gilets Jaunes. Depuis quelques temps, celle que Libération appelle "Madame sans-gêne" affole la toile et multiplie les micros-trottoirs et les caméras embarquées irruptives, toujours en lien avec l'actualité. 

"La ville la plus bobo du monde"

Et c'est toujours avec la même audace et hardiesse que la brunette de 28 ans s'en est allée parcourir la région de Bordeaux et interviewer les bordelais. Référence directe au culte de la personnalité de Alain Juppé, petit voyage dans les vignes médocaines, mise en lumière de la jeunesse dorée en afterwork, crochet par la place Fernand-Lafargue, tour de vélo aguicheur sur les quais, persiflage de la rive droite (qu'elle surnomme le "no man's land") et du lion de Stalingrad ... Tout y passe. On découvre la ville et ses endroits incontournables dans une vidéo postée le 21 décembre 2019 qui cumule déjà quelques 325  189 vues

Une ode à Bordeaux, à ses paysages, aux stéréotypes qui lui collent à la peau, à ses artifices, ses paillettes, sa gentrification et ses habitants qu'on adore détester. Alors comme dit Marie Saint-Philitre (rebaptisée pour l'occasion) : "Vu que vous ne travaillez pas et que vous êtes tous rentiers dans cette charmante ville", c'est l'occasion de mater la vidéo à nouveau ! 

Fin des articles