Le plus grand village Emmaüs de France se trouve dans le Sud-Ouest

Le seule et unique village Emmaüs de France se situe à Lescar-Pau à environ 200 km de Bordeaux. Dans ce village marginal de 11 hectares qui prône l'anticapitalisme et défend l'écologie, vivent environ 120 personnes appellées compagnons en totale auto-suffisance (financière et alimentaire). Portrait ! 

Celui qui l'a fondé s'appelle Germain Sarhy. Il a aujourd'hui 66 ans. Ce "vieux de la vieille" comme il le dit en ses mots revient sur l'histoire du Village Emmaüs Lescar-Pau. Crée le 20 mai 1982 à Mirepex, le camp a ensuite migré à Lescar pour se transformer en village en 1987. C'est suite à un camp de jeune d'Emmaüs organisé par l'Abbé Pierre qu'est venue au jeune homme engagé de 28 ans à l'époque l'envie de s'engager dans la lutte pour la solidarité et contre l'injustice. Doté en plus d'un véritable engagement politique, Germain réussit le pari audacieux de construire le seul village communautaire d'entraide et de lutte contre le système néo-libéral et sa dynamique de consumérisme.

120 compagnons qui ont le gîte, le couvert (et l'argent de poche)

Ici, respect de la nature, défense du "bien et vieux-manger" et économie circulaire sont les maîtres mots. Pas de place à l'assistanat. 130 personnes (80% sont des compagnons et leurs familles) vivent sur place dans les 70 maisons ou mobil homes qui occupent le parc. À leurs côtés, quelques salariés, des bénévoles, stagiaires et volontaires. Pas de place à l'assistanat. Chacun œuvre collectivement pour le village. Les compagnons sont nourris, logés, blanchis et perçoivent 500€ d'argent de poche par mois. C'est par cela que Germain entend "lutter contre l'assistanat d'inactivité" en mettant à profit les qualités physiques et morales de chacun.

De la graine jusqu'à l'assiette

Sur place parmi les 11h de superficie totale, se niche un bric à brac géant de 6000 m2, une déchetterie recyclerie (avec 500 voitures qui déchargent de la marchandise chaque jour), une épicerie, un restaurant bio, une ferme de 4 hectares ( avec poulets, canards, cochons et vaches bearnaises qui se visite), des champs de maïs et de blé, un bar, une boulangerie, une crêperie, un fournil, une aire de jeux. Le tout permettant au village Emmaüs Lescar-Pau de s'alimenter en autonomie à hauteur de 70%.

Des concerts de 5000 personnes avec de grands artistes

Une offre culturelle est aussi travaillée avec soin proposant concerts, festivals et conférences ... Et de grands artistes français ont foulé le village. Parmi eux : M, la Rue Kétanou, Manu Chao, Yannick Noah ou encore les Ogres de Barback sur des scènes avec plus de 5000 personnes réunies.

Aussi une trentaine d'ateliers sont organisés chaque jour. À l'instar de l'agroécologie, permaculture et compagnie, ateliers écoconstruction, atelier féraille, atelier recyclage ... Le bric à brac ouvert le matin de 09h à 12h et de 14h à 18h accueille de 1500 à 3000 personnes tous les jours pour chiner.

   

Page Facebook

Fin des articles