Coup de frein pour la prolongation de la ligne A du tram jusqu'à l'aéroport !

Coup de frein ou marche arrière ? Alors que les travaux devaient être terminés en 2022, il semblerait que la prolongation de la ligne A du tramways jusqu'à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac soit remise en cause.  

Marche arrière pour la prolongation de la ligne A du tramway jusqu'à l'aéroport. Alors que les Bordelais l'attendaient de pied ferme, on apprend, ce matin, la saisie du tribunal administratif par l'association Trans'Cub. En cause : son souhait d'annuler la déclaration d'utilité publique (DUP) datant d'avril dernier. "On défait ce qui marche pour mettre en place quelque chose qui ne marche pas" confie Denis Teisseire, membre fondateur de l'association de défense des consommateurs, au quotidien régional Sud-Ouest

"Un coup mortel" 

Le projet, estimé en 2015 à 88 M€ prévoit un nouveau tronçon d'environ 4,7 km avec 4 nouvelles stations. Or, les membres de l'association jugent incohérent de supprimer les dessertes actuelles directes tandis que la prolongation de la ligne A nécessitera un changement à Porte de Bourgogne. Autre argument évoqué : la dégradation des services pour les usagers bordelais liée à l'hyper-fréquentation de la ligne. 

L'association appelle à en finir avec le "tout tramway" et encourage les usagers à poursuivre leurs déplacements via les navettes actuelles et préconise une liaison Quinconces-Aéroport en tram-bus. "On souhaite une décision rapide en référé pour stopper immédiatement les travaux et que ce soit un coup mortel pour le projet à quelques mois des élections." L'association Trans’Cub détaillera ses arguments devant le tribunal administratif lors de l'audience programmée au 6 novembre. Stay tuned ! 

Fin des articles