Bientôt un tram-train pour relier Bordeaux centre à Lacanau ?!

© Shutterstock

D'ici quelques années, on pourrait se rendre à Lacanau à bord d'un tram-train. Les anciens le savent, une voie avait déjà été créée et exploitée. Ce mardi 25 juin, les Maires de Lacanau, Saint-Médard-en-Jalles, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Hélène et Castelnau-de-Médoc se sont réunis pour soutenir une première étude exploratoire. Objectif ? Pallier l’offre en transports en commun jugée insuffisante vers le littoral. 

Le projet était déjà sur les rails. On pourrait assister au retour d'un train à Lacanau. Ce dernier relierait la gare Saint-Jean à la gare de Lacanau Océan. 

Pour lors, le projet n'en est qu'au stade d'étude préliminaire, soutenue par les maires des communes concernées par le tracé soient :  Lacanau, Saint-Médard-en-Jalles, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Hélène et Castelnau-de-Médoc.

Une réunion symbolique s'est organisée mardi matin au rond-point de Picot, sur la D1215 à Saint-Médard-en-Jalles, emprunté chaque jour par 15 000 véhicules. Leur objectif ? Faire front commun pour soutenir le projet d'un tram-train.

"20% de la population habitant le littoral travaille sur l'agglo Bordelaise"

Selon les informations en exclusivité de nos confrères TV7 (Sud-Ouest Bordeaux), plusieurs tracés ont été envisagés, en bord de la piste cyclable Bordeaux-Lacanau ou via la D6. Le tracé le plus court mesure 39,5 km tandis que le plus long s'élève à 47 km.

Pour les habitants du centre-ville désireux de piquer une tête sans passer par la case embouteillages ni Citram, il faudra compter 84 min pour rejoindre Lacanau depuis les Quinconces et 10 de plus depuis la gare. La piste d'un train éléctrique ou hydrogène a été evoquée. 

Ticket d'entrée à 6€50

Le coût total de l'opération est estimé à 220 millions d'€. Le ticket moyen, lui, est annonçé à 6,50€.

Avec les températures caniculaires qui foudroient Bordeaux ces quelques derniers jours, on aimerait bien que le projet passe la seconde ! Malheuresement notre patience sera mise à rude épreuve puisque s'il devait être concrétisé, ce ne serait pas avant 2030. D'ici là, « bon chance » pour affronter les 40 degrés du centre-ville et voici quelques pistes pour appréhender la canicule différemment.

Fin des articles