Bordeaux : première baisse des prix de l'immobilier depuis 10 ans

  • Ella Billet
  • News
  • Publié le 16 Décembre 2021 à 09h08
MarioGuti

Aussi surprenant que cela puisse paraître, une étude réalisée par la néo-agence immobilière Hosman révèle que depuis le début de la crise sanitaire, la dynamique du marché girondin s’est inversée et les prix ont, pour la première fois depuis 10 ans, reculé à Bordeaux. 

On n'y croyait plus... Début décembre, les biens en vente à Bordeaux affichent un prix au m2 moyen de 4 993 euros, soit un recul 0,66% en un mois.

Longtemps considérée comme la seconde ville de France la plus attractive en matière d’immobilier après Paris, Bordeaux a, comme la majorité des très grandes métropoles, subi un rééquilibrage forcé des prix en 2021. En un an, la ville affiche une croissance de prix de moins de 3%, bien loin des augmentations spectaculaires des villes de taille moyenne comme Nantes (+5% en un an) ou Rennes (+5% en un an).

Les prix en temps réel, c’est-à-dire les prix des biens en vente sur les portails immobiliers entre fin novembre et début décembre, ont reculé de 0,66% selon le dernier baromètre Hosman. Les quartiers les plus touchés par ce phénomène sont ceux de Bastide et de Caudéran avec respectivement moins 1,07% et -2,05 %.

Le phénomène s'explique car une augmentation spectaculaire des prix est généralement suivie par un rééquilibrage. Les prix augmentent tellement, que le nombre d’acheteurs diminue, la tension se relâche et l’augmentation des prix ralentit. Fin novembre 2021, la tension est encore moins forte à Bordeaux, la différence entre le nombre de biens à vendre et le nombre d’acheteurs sur le marché diminue à cause d’une situation sanitaire incertaine et un recul normatif des projets immobiliers en fin d’année. 

+ de 8 000 euros au m2 pour les maisons situées sur la côte
Sans surprise, la côte reste le territoire le plus cher du département. Les villes de Lège-Cap-Ferret et Arcachon affichent aujourd'hui toutes deux, des prix au m2 supérieurs à 7 000 euros pour les appartements, plus de 8 000 euros pour les maisons à Arcachon et 10 000 euros pour celles situées au Cap FerretCes stations balnéaires déjà très prisées avant la crise sanitaire, affichent aujourd'hui des prix au m2 plus de deux fois supérieurs à la moyenne départementale.
Proprietes Le Figaro
 

Fin des articles