Lila and the Barber : Le nouveau bar à jeux sur deux étages de Gambetta

  • Juliette A
  • Spots
  • Publié le 27 Août 2020 à 09h44

Un petit nouveau a fait son apparition en plein centre-ville de Bordeaux, rue Saint-Sernin. Ce café ludique de 80 m2 avec terrasse propose un joli catalogue de 400 jeux de société. On oublie les tracas du quotidien et on s'offre une petite partie de plaisir entre amis autour de cocktails, de bières et de tapas. Car surprise, il est doté d'une licence 4. Jeu, set & match ! 

Il s'appelle Lila and the Barber. En référence à un jeu crée et développé par ses 4 fondateurs colocs quasi-trentenaires et copains d'enfance. Une sorte de Mario Kart sentimental dans lequel il faut sauver une princesse. Mais oubliez Pitch, sur cette borne d'arcade c'est Lila la Queen ! Vous l'aurez compris, les 3 tenanciers sont adeptes et passionnés de l'univers du jeu, vidéo ou non

Ils en ont donc fait leur refuge. Le café ludique a ouvert ses portes le 25 août aux Bordelais, déjà conquis par le concept. Car si on connaissait les jeux Barjo situé dans le quartier Saint-Pierre (souvent pris d'assault), celui-ci propose un concept semblable, avec licence 4 en prime et une pratique de jeux gratuite sans consommation. Sur place, c'est le paradis. 400 jeux sont proposés en libre-service. "Et la liste s'allongera petit à petit" nous promet l'équipe.

Deux salles, deux ambiances

Ce que l'on apprécie aussi, c'est sa superficie totale répartie en deux étages avec une terrasse. À l'étage, règne une ambiance industrielle avec des jeux d’ambiances et les grands classiques types Blanc manger coco, Loup garou ... En bas, face au comptoir, c'est plutôt esprit taverne chaleureux mais propice à la réflexion avec des jeux de stratégie comme Seven wonders ou Flamme rouge. Les professionnels de la discipline se reconnaîtront ! Aussi, une cave accueille les clients autour de soirées ludiques (jeux de rôles, jeux de plateau, tournois...) organisées chaque semaine.

Une formule gagnante ! 

Lila and the Barber confirme son ambition de vouloir divertir nous-autres bordelais en refusant de pratiquer le paiement au jeu. Pas question de jouer avec nos économies. Ce qui coûte de l'argent, c'est de consommer. Et à la lecture de la carte, résister devient compliqué. Au menu ? Bières (locales : Azimut, Effet Papillon) et quelques références belges en pression ou en bouteilles, cocktails et vins de Bordeaux. Et puisque de jouer, ça creuse, Hot-Dog, planches de charcuteries, végétariennes et fromages sont aussi de la partie. Et zéééééé partiiiiiiii ! 

Fin des articles