Bordeaux VS Paris : Pourquoi vit-on mieux chez nous ?

Tu t'es souvent demandé pourquoi ce nouveau "pote" (type que tu as rencontré durant tes études), clamait à qui voulait bien l'entendre qu'il n'était pas natif de la belle-eveillée mais de la belle tout-court. Paroles dites souvent avec un brin de désinvolture maîtrisée. Soit. Et, au final, 7 ans après, tu te demandes pourquoi ce "pote" vit toujours à Bordeaux et n'est pas retourné dans la capitale ? Même s'il ne l'avouera jamais, nous on a la réponse ! 

Les prix de l'immobilier :

Ce que votre pote vous a pas dit, c'est que lui, ses parents et ses 3 frères et soeurs vivent probablement dans un placard à balais pour un loyer hallucinant. Etrangement, ici, il a un salon et une chambre. Pire, pour trouver une location à Paris, il faudra mener une bataille sans merci contre une centaine de concurrents. Mais bon, celui qui aura la chance de poser ses valises dans un 20m2 à 900 euros aura 2 garants et gagnera 3 fois le loyer en salaire. On vous laisse faire le calcule. Pendant ce temps, nous, on va faire un footing dans notre salon. 

Les transports : 

Alors oui, certes, Paris est une très grande ville alors que Bordeaux... Non, quoique les statistiques prévoient d'atteindre le million d'habitants d'ici 2030. Alors certes, la capitale est extrêmement bien desservie. Normal en même temps, les parisiens n'ont pas vraiment d'autre choix que de passer BEAUCOUP de temps dans le métro ou le RER. Là où c'est dommage, c'est que pour boire une bière entre amis, il faudra compter peut-être entre 30 et 45 min de métro pour se rejoindre. A Bordeaux, dans notre petite cité provinciale, vous avez marché maximum 20 min dans le froid. Mais au moins pendant que ton pote parisien est dans les transports, toi et tes potes bordelais, vous en êtes déjà à votre deuxième pinte. 

Voir cette publication sur Instagram

Tram, Bordeaux ??.

Une publication partagée par Eric Danhier Photographe (@edanhier) le

L'alcool (justement !) :

Sur ce sujet, on ne va même pas tergiverser. Les prix, mon Dieu, les prix ! Une tournée à Paris en vaudrait 3 à Bordeaux (si on accepte de s'éloigner du triangle d'or). Et ne parlons pas de qualité de la bière, svp. Vraiment, le sujet est délicat. Bordeaux : Terre de vins certes, mais on y déguste aussi de très bonnes cervoises.

La situation géographique : 

Ok ok... Encore une fois Paris, ses gares et aéroports sont top. Mais nous aussi on est pas si mal loti ! Le Bassin, les pistes de ski et l'Espagne (pour se ravitailler de produits vitaux pardi) à quelques kilomètres de chez nous, ça n'a pas de prix ! Sans omettre notre promiscuité avec les plus belles capitales du monde pour passer un weekend touristique imprévu grâce à l'Aéroport de Bordeaux Mérignac en constante évolution ! Amsterdam, Bruxelles, Londres, Porto, Casablanca, Madrid ... Plutôt cool de partir sur un coup de tête, non ? 

La bouffe :

Encore une fois, par contre, nous ne pouvons pas nier l'excellence culinaire qu'on trouve à Paris ! Mais, de temps à autre, quelques dunes blanches à peine sorties du four, une bonne entrecôte saignante, un plateau de canelés croustillants ou encore un bon bouchon des familles ça réchauffe le coeur non ? 

Les bordelais : 

On dit du bordelais qu'il est le parisien, en pire ! Ce qui n'est que trop peu agréable à entendre. Pourtant, le bordelais (malgré des racines nobles et un brin de mépris dans le regard) sait recevoir dans sa ville et se fera un plaisir de passer un moment gourmand et festif en compagnie de nouvelles trombines. Car si on peut lui reprocher plein de choses, le truc sur lequel on va mettre tout le monde d'accord, c'est le caractère chaleureux du natif du Port de la Lune. Oui il est fier, mais il n'en demeure pas moins épicurien. En témoigne le nombre de parisiens qui viennent festoyer (si ce n'est pas résider) dans la belle-eveillée pour y passer du bon temps.

Fin des articles